• Politique
demande de Mobilisation

une Famille maskoutaine risque la déportation

un envoi de john sanchez
Lettre ouverte

Depuis 2008, 15000 personnes immigrantes se font expulser du Canada chaque année. Les Maskoutains n’y échapperont pas. Esteban Pavon, Leticia Aguila ainsi que leurs deux filles, Maria Fernanda et Stephanie, sont arrivés à Saint-Hyacinthe, en janvier 2009. Ils ont dû quitter le Mexique à cause de la violence et des menaces qui mettaient en péril leurs vies. Ils ont fait preuve de courage et d’une grande capacité d’intégration que ce soit dans l’apprentissage du français, l’intégration au marché du travail et dans la communauté Maskoutaine.

À la suite des démarches auprès d’immigration Canada en tant que demandeurs d’asile, ils ont été refusés. Ils ne leur restent qu’à attendre l’avis de déportation.

En considérant le dévouement et l’implication de cette famille au cœur de notre communauté, nous voulons unir nos forces avec plusieurs organismes pour demander au ministère de l’immigration une révision de leur dossier. Les organismes Solidarité Populaire Richelieu-Yamaska (SPRY) et Mexicains unis pour la régularisation (MUR) de Montréal  organisent une conférence de Presse le 26 janvier 2013 à 11 h 00 au sous-sol de l’église St-Joseph au 885, rue St-Pierre Ouest, Saint-Hyacinthe.


Vous pouvez contacter :

Leticia Aguila au 450 250 0168

ou

John Sanchez
Évêché de St-Hyacinthe.
Cel. 450 230 7112
 

Écrire un commentaire >

  • Re: une Famille maskoutaine risque la déportation

    Toute ma solidarité avec cette belle famille, très impliqué dans notre communauté. Le 26 je serai là pour vous appuyer et si il y a autre façon de collaborer avec vous, tenez-moi au courant: Vous le méritez bien!!! Notre famille est avec vous. Valeria Antoni et famille

  • Re: une Famille maskoutaine risque la déportation

    Je suis de tout coeur avec votre famille qui est si généreuse et bonne. Je souhaite sincèrement que la situation se renverse et que votre citoyenneté soit reconnue. J'espère que ma collège de travail pourra rester dans l'équipe formidable que nous formons, car tous le mérite. Merci

  • Ajouter un commentaire