• Ruralité
Pacte rural

Des fonds pour la ruralité

mais l'économie sociale écope
Paul-Henri Frenière

Malgré les turbulences qui secouent les structures économiques régionales à travers le Québec, le Pacte rural maskoutain reviendra pour le printemps 2015. Par contre, les subventions dédiées aux jeunes promoteurs et aux entreprises d’économie sociale sont supprimées cette année.

Steve Carrière. (Photo: PH Frenière)

La MRC des Maskoutains et le CLD ont lancé conjointement, la semaine dernière, un appel de projets pour les éventuels promoteurs des municipalités rurales de la région. C'est dans les locaux de la MRC que l'agent de développement rural du CLD Les Maskoutains, Steve Carrière, a expliqué les modalités du programme.

Tout promoteur qui souhaite présenter un projet est invité à soumettre une lettre d'intention avant le 20 février 2015. Cette lettre a pour objectif de démontrer la volonté de participer et permettre un accompagnement par l’agent de développement rural. Le promoteur devra ensuite déposer une demande officielle au plus tard le 16 mars 2015, à 16 heures, en utilisant le formulaire prescrit.

Les projets déposés dans le cadre de cet appel doivent être basés sur les orientations de développement énumérées dans le plan de travail 2014-2019. Les organismes admissibles au Fonds sont les municipalités et les organismes municipaux, les organismes à but non lucratif, les coopératives de solidarité, de même que les organismes des réseaux de l’éducation, de la santé ou des services sociaux. Les projets doivent couvrir, en tout ou en partie, le territoire identifié dans le Pacte rural.

Pour obtenir le formulaire de demande d’aide financière du Fonds du Pacte rural, on peut rejoindre Steve Carrière, agent de développement rural, au 450.773.4232, poste 257, ou par courriel à carrieres@cld-cite.qc.ca. De plus, le formulaire est en ligne, sur le site Internet de la MRC au www.mrcmaskoutains.qc.ca et sur celui du CLD Les Maskoutains au www.cld-lesmaskoutains.qc.ca.

Un montant de 150 000$ a été dévolu à cette première tranche du programme qui en compte deux pour l'année 2015.

L'économie sociale écope

Par ailleurs, le CLD Les Maskoutains annonçait, à la mi-décembre, qu'à la suite des coupes imposées par le gouvernement du Québec et par la MRC des Maskoutains dans son budget d’opération, les subventions destinées aux jeunes promoteurs et aux entreprises d’économie sociale ont été abolies pour l’année 2015.

L'an dernier, le Fonds de développement des entreprises d'économie sociale avait permis l'ouverture d'une friperie sur la rue des Cascades, Les trouvailles de l'abbé Leclerc, grâce à une subvention de 20 000$ accordée au Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe.

L'objectif de ce fonds est de stimuler l'émergence de projets viables au sein d'entreprises d'économie sociale et soutenir la création d'emplois durables en leur offrant un support financier.

L'annonce de cette coupure a fait bondir la coordonnatrice de la Corporation de développement communautaire des Maskoutains, Chantal Goulet. « Ces subventions ont été abolies pour cette année et je crains qu'elles ne reviennent pas. Pourtant, ce sont des projets qui sont bénéfiques pour la communauté et pour la création d'emplois, C'est vraiment choquant! » a-t-elle déclaré.

Le nouveau directeur du CLD, Charles Filion, évoque pour sa part qu'il a fallu faire des choix. Le personnel de l'organisme demeure en poste et les services d'accompagnement aux entreprises sont maintenus. 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire