• Ruralité

La surprenante expansion du dindon sauvage

Nelson Dion

Il y a trente ans presque inexistant de nos forêts, le dindon sauvage est maintenant très présent dans le sud du Québec. Son expansion vers le nord est telle qu'on en pratique même la chasse. Certaines initiatives comme l'introduction et la relocalisation par la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, un programme échelonné sur dix ans, auraient entre autres contribué à l'expansion de ces oiseaux.

Introduction en forêt

Au début, une cinquantaine de dindons en provenance de l'Ontario ont été introduits dans le sud du Québec. Au fil des années, l'expansion naturelle, appuyée par de nombreux lâchages du gallinacé a fait en sorte que ces oiseaux sont présentement nombreux dans plusieurs régions du sud et de l'ouest du Québec. Malgré un couvert de seulement 18 % en massif forestier, les observations de dindons sauvages dans la région maskoutaine se font aussi de plus en plus nombreuses.

D'où vient-il ?

Les premiers dindons sauvages observés au Québec le furent dans le sud de la Montérégie et provenait vraisemblablement de la seule expansion des populations américaines limitrophes, suite à un programme de réintroduction intensif mené depuis plus de 50 ans. Chez nos voisins du sud les populations sont présentement évaluées à plus de cinq millions d'individus.

Un peu d'histoire

Le dindon sauvage est une espèce propre à l'Amérique du Nord, ce qui lui a valu le nom de «coq d'inde» par Christophe-Colomb, qui croyait avoir découvert les Indes Occidendales. Le dindon domestique quant à lui serait issu de spécimens domestiqués par les autochtones il y a de ça plus de mille ans.

Des «glou-glous» à Saint-Jude

Même si l’abondance de la neige demeure un facteur limitant pour la progression du dindon vers le nord, son expansion semble se confirmer d'année en année. Gageons aussi que le réchauffement climatique y est pour quelque chose. Peut-être aurez-vous le plaisir d'entendre son retentissant « glou-glou » dans une forêt prêt de chez-vous. Caroline Laplante, notre collaboratrice au Journal Mobiles, en a d'ailleurs été témoin dans sa cour à Saint-Jude, où plus d'une quinzaine d'individus s'attroupent régulièrement sous ses mangeoires d'oiseaux.

 

Galerie

  • Image du portfolio
  • Image du portfolio

Écrire un commentaire >

  • Re: La surprenante expansion du dindon sauvage

    J'espère que ces dindons n'ont pas été réintroduits uniquement pour le plaisir d' être abattus par les chasseurs ... Ce serait tellement tordu comme procédé ! :-(

  • Re: La surprenante expansion du dindon sauvage

    Je demeure dans le comté de Lotbinière. Cet hiver, j'ai pu admirer un groupe d'une quinzaine d'oiseaux dans un champ de maïs enneigé...Ces oiseaux, je n'ai pas été en mesure de les revoir...J'espère qu'ils n'ont pas tous été abattus.J'imagine qu'ils doivent plutôt demeurer par-terre car je ne crois pas qu'ils volent sur de longues distances...

  • Re: La surprenante expansion du dindon sauvage

    Ne vous inquiétez pas, nous ne sommes pas en pays sous développé. Les lois sont faites pour récolter moins que le taux de naissance. La preuve: le chevreuil,orignal,outarde,canard prolifèrent très bien malgré la chasse.

  • Re: La surprenante expansion du dindon sauvage

    Évidemment que c'est le cas, c'est d'ailleurs eux qui ont payé pour cette ré-introduction. C'est tout comme avec le bar rayé qui a été ré-introduit dans le fleuve St-Laurent... nous espérons pouvoir le pêcher un jour ! :D

  • Re: La surprenante expansion du dindon sauvage

    Evidemment que c'est pour ça en plus de remettre un animal dans la chaine alimentaire.Ce qui est parfait. Moi, en respectant les lois et limites je recueille ma viande (chevreuil,outarde,canard,dindon) et mon poisson à chaque saison pour l'année qui va suivre. C'est parfait ainsi et je n'encourage pas les gros cartels de producteurs de viande plein d'hormone et autres cochonneries. Je ne vais jamais en vacance dans le sud, tjrs dans le nord et les gens de petites localités ou je depense mon argent sont bien content.

  • Re: La surprenante expansion du dindon sauvage

    Et le poulet/boeuf/porc/canards élever au hormone d'engraissement pour mettre sur les tablettes des super marché ..... c'est pas tordue ??? encors un anti-chasseur pff

  • Re: La surprenante expansion du dindon sauvage

    Ils volent très bien, assez pour traverser un champ. Ils dorment perchés dans les conifères et peuvent y grimper très haut. Ils s'adaptent très bien et un ami en voit régulièrement à Charette, région de Trois-Rivières. C'est une joie de les voir, même lors de tempête et grand vent. Je suis près de Saint-Hilaire...

  • Ajouter un commentaire