• Société

Au revoir!

Lettre ouverte

Bon, ça y est, toute bonne chose a une fin et je peux tirer ma révérence en étant habitée par le sentiment du devoir accompli. On a toutefois beau s’y préparer, quitter un emploi, ce n’est pas simple ni facile. Après six ans passés aux commandes de la CDC des Maskoutains, je peux affirmer que j’ai beaucoup aimé ce travail, exigeant certes, mais aussi très gratifiant.

J’ai eu l’immense privilège de rencontrer des gens formidables qui réalisent, au quotidien, des tonnes de miracles. Le mouvement communautaire est hélas encore méconnu, mais il représente le tissu social de notre milieu et sans lui, notre qualité de vie ne pourrait être ce qu’elle est. Concrètement, les organismes communautaires sont des remparts de sécurité et de respect, mais ils sont surtout des endroits où les personnes sont accompagnées, aidées, écoutées et aimées pour qu’elles reprennent du pouvoir sur leur vie. Les organismes communautaires sont d’extraordinaires tremplins de dignité qui exercent un rôle majeur dans la société, mais les politiques actuelles nuisent énormément à la pleine réalisation de nos missions et ont mis à mal la pérennité de ces groupes sous-financés sur le plan financier depuis de longues années déjà, en plus d’avoir mis de côté de trop nombreuses personnes dont la situation s’est nettement fragilisée. Tous les paliers de gouvernements doivent agir maintenant et de manière concertée.

Établir un bref bilan de ces six années a mis en lumière mon rôle qui m’a permis de promouvoir la panoplie et la richesse des services offerts aux Maskoutaines et aux Maskoutains par les nombreux organismes communautaires du milieu et de les soutenir dans leurs hauts et leurs bas. J’ai pu encourager, par mon expertise, la constitution de nouveaux organismes, dont le Comité Logemen’mêle et la galerie d’expositions Le 1855, et conseiller des groupes en émergence, dont un groupe d’échanges, ainsi qu’une coopérative alimentaire.

Je me suis également fait un devoir et un honneur de participer à diverses actions, dont le dossier du gaz de schiste, celui de la Coalition des Sans-Chemise et celui de la Coalition Main rouge. Des pas restent à franchir pour que le milieu se dote d’une réelle concertation locale, dont un engagement concret dans l’intérêt du Chantier centre-ville. Il en va de même pour la noble et juste revendication portée par les groupes communautaires propriétaires afin que la taxe compensatoire soit définitivement abolie par un engagement unanime des élus municipaux.

Dans une perspective locale, j’ai contribué au développement de projets régionaux, dont Autonomik. J’ai travaillé en partenariat avec un plaisir toujours renouvelé à l’organisation de conférences de presse, d’animations d’activités citoyennes, d’assemblées générales annuelles, de mobilisations et d’événements à caractère social, dont la Nuit des sans-abri, le Jour de la Terre, le 8 mars et la fête des Travailleurs, pour ne nommer que ceux-ci, et offert une série de formations.

Je ne dénombre plus les occasions où j’ai mobilisé les membres et manifesté notamment pour le rehaussement du financement des groupes d’action communautaire autonomes avec les organismes locaux et régionaux. Je tiens à souligner l’ingéniosité et la créativité de la permanence et du conseil d’administration de la Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie. Ils savent se démarquer des autres regroupements régionaux, voire de certains regroupements nationaux. Quant à la concertation locale multisectorielle, j’ai pu apporter ma contribution au Triumvirat, au Conseil permanent de la famille, au Comité du Pacte rural et au CLD.

Bien que ma longue réflexion m’a amenée à faire le choix de relever de nouveaux défis professionnels et personnels, je me définis d’abord et avant tout comme une femme engagée, une battante, une courageuse, une militante qui a à cœur le bien-être de ses concitoyens et de ses concitoyennes. Tout est réuni pour que l’on puisse se voir sur une base régulière puisque Saint-Hyacinthe est mon milieu de vie. Je suis déterminée à poursuivre mon implication afin de favoriser un développement plus harmonieux et plus respectueux du vivre ensemble.

La CDC des Maskoutains, qui souligne cette année son 20e anniversaire, est forte d’un conseil d’administration qui adhère, de manière exemplaire, à des valeurs de respect, de démocratie, de solidarité et de justice sociale. Je suis absolument convaincue que les administratrices et les administrateurs profiteront des propositions que j’ai formulées et qu’ils mettront tout en œuvre pour poursuivre l’essentielle mission de la CDC des Maskoutains. La CDC est également forte des organismes membres qui contribuent à réduire les inégalités individuelles et collectives en agissant au quotidien sur les causes des problèmes sociaux pour aider à les prévenir. Ils sont cependant à la croisée des chemins et les défis collectifs auxquels ils sont confrontés sont encore nombreux. J’entretiens l’espoir que les membres pourront actualiser dans leur quotidien la célèbre citation de l’écrivain Faouzi Skali : « Si vous ne risquez rien, vous risquez encore plus ».

En terminant, je veux offrir toute ma gratitude à toutes celles et à tous ceux qui m’ont soutenue, accompagnée, écoutée, encouragée et livré de beaux témoignages dans l’exercice de mes fonctions. Ces gestes sincères de respect et d’amitié vont continuer de m’inspirer longtemps.

Du fond du cœur, merci pour tout !

Chantal Goulet

anciennement coordonnatrice

de la CDC des Maskoutains

Écrire un commentaire >

  • Le départ d'une Grande Dame

    Voilà, que le communautaire vient de perdre une grande expertise avec le départ de Chantal qui a su quitter avec grandeur. Bravo pour le travail accompli et pour cette lettre qui en dit beaucoup sur sa capacité à s'élever au-dessus de la mêlée... Une leçon pour plusieurs !!

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.