• Société
Les « Incroyables Comestibles »

Cueillir des légumes gratuitement dans les parcs

Paul-Henri Frenière

Cueillir des légumes et des fines herbes dans un parc de Saint-Hyacinthe et ce, gratuitement, c'est maintenant possible grâce à une initiative du Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l’environnement maskoutain (CCCPEM). Pour souligner cette première expérience, le comité a organisé récemment une épluchette de maïs au parc Alcide-Roy, dans le secteur Sacré-Coeur, l'un des quatre endroits où sont disposés ces bacs.

Alexandre Pouliot. Photo: Paul-Henri Frenière. En présence des bénévoles qui ont mené le projet ainsi que des résidents du quartier, on a précisé d'où provenait cette idée. C'est un jeune membre du CCCPEM, Alexandre Pouliot, qui explique : « Il s'agit d'un mouvement appelé Les Incroyables Comestibles qui a pris naissance en Angleterre en 2008. Ce mouvement a grandi rapidement et plusieurs municipalités à travers le monde ont adopté ce concept qui vise à fournir gratuitement, en saison, des aliments aux citoyens.»

Alexandre Pouliot ajoute que ce projet a également comme objectif d'inspirer la population à pratiquer l’agriculture urbaine pour favoriser la consommation d’aliments sains, produits localement et éco-responsables. Il s'agit aussi de supporter les valeurs de partage et de sécurité alimentaire qu’inspire le mouvement par la mise en œuvre d’une action publique en agriculture urbaine.

Cette année, on retrouve des bacs au parc des Loisirs Notre-Dame, au parc T.-D.-Bouchard ainsi qu'au parc Alcide-Roy. Un quatrième bac est aussi installé sur les terrains de l'ITA. Tous les bacs seront retirés le 30 septembre.

Les citoyens collaborent

Dominique Di Tomasso. Photo: Paul-Henri Frenière. Au départ, certains craignaient que ces installations soient rapidement vandalisées. Ce ne fut pas le cas. « Au tout début, il est arrivé qu'une personne ait arraché un plant au complet. On a installé des petites affiches expliquant le principe et le problème a été réglé » explique Dominique Di Tomasso, qui s'occupe de l'entretien des plantations.

L'étudiante en horticulture à l'ITA a été embauchée par le CCCPEM pour superviser l'expérience. Elle s'occupe également du jardin collectif installé pour une deuxième année au complexe résidentiel Le Patro. « Les citoyens collaborent bien à l'entretien des plantes, notamment pour l'arrosage » indique Dominique Di Tomasso.

Françoise Désautels, qui est membre du CCCPEM depuis longtemps, se réjouit de l'implication des jeunes à l'organisme, notamment Alexandre Pouliot et sa compagne Véronique Hamel. « J’avoue que je suis très fière de constater l’implication et l’engagement de jeunes citoyens pour promouvoir l’agriculture urbaine et contribuer à améliorer nos connaissances et notre environnement » a-t-elle déclaré lors de la conférence de presse.

De précieux partenaires

« Depuis cinq ans, le CCCPEM met en place des projets de jardinage urbain, en collaboration avec de précieux partenaires dont l’ITA, la ville de Saint-Hyacinthe, l’Office Municipale d’habitation, Les Carrières Saint-Dominique, la Table de concertation en sécurité alimentaire et plusieurs bénévoles sans qui ces projets seraient difficilement réalisables » a ajouté Françoise Désautels qui est également organisatrice communautaire au CISSS de la Montérégie-Est et en soutien à la Table de concertation en sécurité alimentaire de la MRC des Maskoutains.

Enfin, le président du CCCPEM, Jacques Tétreault, a également profité de l’occasion pour annoncer que l'organisme allait relancer et élargir le projet l’an prochain tout en encourageant les particuliers à cultiver eux aussi des aliments pour leur bien-être et l’environnement.

Jean Dubreuil des Carrières Saint-Dominique, la députée Brigitte Sansoucy, Jacques Denis, maire suppléant, Jacques Tétreault, président du CCCPEM et Alexandre Pouliot. Photo: Paul-Henri Frenière.

Écrire un commentaire >

  • Re: Cueillir des légumes gratuitement dans les parcs

    Wow! Que de telles initiatives soient de gens d'ici et qu'un tel service existe à Saint-Hyacinthe est exceptionnel! Félicitations, merci et longue vie à ce projet!!

  • Expansion du projet des bacs

    Bonjour, Dans la foulée du documentaire Demain et avec la collaboration de la ville de St-Hyacinthe, y a-t-il le projet d'utiliser des espaces actuellement utilisés par des fleurs tels les espace municipaux sur la rue St-Louis ou ailleurs en ville? Ce serait une bien belle pub pour un cite se décrivant comme une technopole agroalimentaire... Finalement, comment peut-on devenir bénévole pour le projet des légumes à donner?

  • diversité

    Bonjour, Ou est situé le parc T-D Bouchard et Alcide Roy? J'en connais deux à date.Et J'aurais aimé avoir de la salade et des haricots jaunes, une petite suggestion en passant. Je trouves vraiment le fun de pouvoir aller récolter des fines herbes et des légumes ( j'ai seulement pris du persil et du basilic car il n'y avait pas d'autres légumes de prêt). Et une petite suggestion, mettre une identification pour les légumes car on ne les connait pas tous. Merci

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.