• Société

Défibrillateur au cœur des organismes en défense des droits

Sylvain Laforest

Le 30 août dernier, la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, du gouvernement de la CAQ, a fait l’annonce de l’attribution de quatre subventions à des organismes communautaires pour la défense des droits des citoyens qui en ont bien besoin pour maintenir leurs cruciales missions sociales.

Le montant de ces subventions sera de 36 159 $ pour 2019-2020, auquel s’ajouteront 7 301 $ tirés du budget de 2020-2021. La décision d’entrouvrir le portefeuille du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale réjouit trois organismes déjà reconnus sur quatre, soit le Collectif d’action populaire Richelieu-Yamaska (CAPRY), le Regroupement maskoutain des utilisateurs du transport adapté (RMUTA) et le Mouvement Action-Chômage (MAC). La députée l’annonçait avec fierté dans l’antre des organismes communautaires, rue Saint-Antoine, bardée des représentants des trois organismes présents : « Avant, quand la CAQ formait l’opposition, c’était très difficile d’aider les organismes communautaires. Maintenant, on peut enfin faire bouger les choses ». Ont suivi ses sincères remerciements au ministre Jean Boulet. Mme Soucy n’a pas manqué de faire l’éloge de ces organismes et de l’importance d’aider l’action communautaire tissée au métier de bénévole.

Un souffle de vie

Pour ces organismes, ces montants permettront de maintenir à flot leurs services essentiels aux plus démunis. De plus, comme Saint-Hyacinthe est un microcosme de la province, elle doit aussi faire face au vieillissement de la population qui vient avec son lot de besoins adaptés, comme dans le cas du transport en commun. « Nos démarches de sensibilisation ont directement mené au projet-pilote de la gratuité des transports en commun dans certaines périodes hors des heures de pointes, ce qui permet de considérer tous les citoyens de manière égalitaire », a souligné Paul St-Germain, coordonnateur au RMUTA.

De gauche à droite : MIchel Gauvin, CAPRY, Paul St-Germain, RMUTA, Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe-Bagot et vice-présidente de l'assemblée nationale et Yvan Boulay, Mac. Photo : Nelson Dion

Yvan Boulay, du MAC, a déclaré avec humour qu’il « pensait ne jamais voir ça de son vivant ! », soit des subventions longtemps réclamées et attendues. « Par ce geste, le nouveau gouvernement du Québec reconnaît l’importance de notre travail et de nos services », a ajouté M. Boulay, en parfait accord de reconnaissance avec Michel Gauvin, du CAPRY.

La vague communautaire

Le 9 septembre dernier, le ministre Boulet devait ajouter à ces subventions une aide substantielle de 74 331 $ au Comité Logemen’mêle. Cet organisme obtient sa toute première subvention récurrente depuis sa création. On reconnaît ainsi l’importance de sa mission dans un contexte où le centre-ville de Saint-Hyacinthe entre à pieds joints dans une phase de grande mutation.

Cette dernière somme s’ajoute donc aux 2 517 825 $ déjà accordés annuellement par le ministre Boulet pour soutenir les organismes communautaires de la Montérégie.

Alexandra Gibeault, Comité Logement'mêle, Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe-Bagot et vice-présidente de l'assemblée nationale. Photo : Geneviève Lemay

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire