• Société
Alphabétisation

Depuis 20 ans que tourne l'APAJ

Paul-Henri Frenière

Ceux qui pensent qu'on trouve dans une classe d'alphabétisation des adultes qui s'échinent à recopier les lettres de l'alphabet se trompent. Lors du passage de MOBILES dans les locaux de l'Aide pédagogique aux adultes et aux jeunes (APAJ), quatre apprenants s'affairaient plutôt sur des ordinateurs portables. Et avec un plaisir certain, visiblement.

Isabelle Giguère, coordonnatrice de l'APAJ.Photo : Paul-Henri Frenière. « Ils sont venus d'eux-mêmes pour pratiquer ce qu'ils ont appris, ce n'est même pas un atelier régulier » dit Isabelle Giguère, coordonnatrice de l'organisme. « C'est grâce à un don des Soeurs de Saint-Joseph que nous avons pu acquérir ces ordinateurs » ajoute-t-elle.

Les Soeurs de Saint-Joseph se sont impliquées activement à la mise sur pied de l'APAJ, il y a de cela plus de 20 ans. Et depuis, elles ont toujours apporté leur soutien indéfectible. C'est suite à l'Année internationale de l'alphabétisation, en 1990, que des rencontres ont débuté entre les communautés religieuses et la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Il fallait répondre au problème criant de l'analphabétisme qui touche un Maskoutain sur cinq, comme dans le reste du pays.

« Et si l'on parle d'analphabétisme dit fonctionnel, c'est 50% de la population qui éprouve certaines difficultés à lire et à écrire » précise Isabelle Giguère qui coordonne l'organisme depuis 2008.

« Coordonner » est le mot juste pour définir la fonction d'Isabelle Giguère puisque l'APAJ offre une série d'activités pour favoriser l'apprentissage. Il y a bien sûr des ateliers de lecture et d'écriture, mais aussi un club de lecture très dynamique et d'autres animations connexes reliées à la vie quotidienne.

Tout est prétexte à apprendre

Un Club santé qui aborde les saines habitudes de vie, une cuisine collective où l'on apprend à lire les recettes et à calculer les quantités, autant d'occasions d'apprendre. « En fait, tout peut être prétexte à l'apprentissage » commente Myriam Dubé, formatrice à l'APAJ depuis huit ans.

« Ces jours-ci, ce sont les formulaires de recensement qui nous occupent. Mais la lecture des journaux durant les élections et bien d'autres sujets d'actualité nous donnent du matériel pédagogique » ajoute-t-elle.

Avec toutes ces activités, l'organisme rejoint une cinquantaine de personnes à un moment ou à un autre. L'âge varie de 20 à 74 ans. « L'APAJ est un lieu d'apprentissage, mais c'est aussi une occasion de socialiser. Certains viennent aussi pour maintenir leurs acquis » dit Isabelle Giguère.

Éveil des enfants à la lecture

Trousse d'éveil. Et l'on se préoccupe également de l'éveil à la lecture pour les jeunes enfants. La coordonnatrice Isabelle Giguère montre une dizaine de trousses joliment colorées qui sont prêtes à être distribuées.

« Ce sont des trousses qui sont remplies de jeux éducatifs et de livres, précise-t-elle. Elles visent  à éveiller l’enfant à la lecture et à l’écriture. Les parents et les éducateurs peuvent les emprunter gratuitement  pour un mois. Chaque trousse contient un guide de soutien, disponible en français et en espagnol, qui aide à accompagner la démarche des enfants. Pour en réserver, on peut s'inscrire notre site web.»

Un album tout neuf

Isabelle Giguère avait d'autres choses à montrer : un album illustré qui venait tout juste de sortir de l'imprimerie. Le Petit Bestiaire illustré, une initiative de l'animatrice bénévole du club de lecture de l'APAJ, Ginette Tétreault, présente de façon ludique chacune des lettres de l'alphabet associée à un animal. Les illustrations ont été réalisées par des étudiantes de l'école secondaire Casavant et les textes (rigolos) par les membres du club de lecture.

Le vernissage a eu lieu le 14 mai, mais on peut encore aller voir les tableaux et lire les textes en se rendant à la bibliothèque de Sainte-Rosalie jusqu'au 27 mai.

Une fête des retrouvailles

Enfin, Isabelle Giguère tenait à lancer une invitation à l'occasion du 20e anniversaire de l'APAJ.

« Nous organisons une grande soirée de retrouvailles qui aura lieu le 10 juin dès 17 heures au centre culturel Humania. Ceux et celles qui, au cours des années, ont déjà participé à nos activités sont les bienvenus. Ce sera l'occasion de se rappeler de beaux souvenirs et de partager un repas en bonne compagnie. L'activité est gratuite, mais on demande de réserver au plus tard le 20 mai en téléphonant au 450.261.0384 ou par courriel info@apaj.ca ».

Site web : http://apaj.ca/

 

 

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.