• Société

Des « Jeunes Dévoués en Action » pour une 18e édition de la CJS!

la Rédaction

Les jeunes participants de la Coopérative jeunesse de services (CJS) ont donné hier le coup d’envoi officiel aux travaux de leur entreprise de services.

La CJS, c’est 15 jeunes de 12 à 17 ans qui ont créé leur propre entreprise coopérative de services pour l’été afin de se créer un emploi dans leur communauté. Sous la supervision de deux animatrices, la Coopérative a pour rôle de guider les jeunes dans l’accomplissement de divers contrats qu’ils auront eux-mêmes dénichés auprès de la population. Ainsi initiés au monde des affaires et à la gestion coopérative, ils devront s’engager dans les différents comités traitant des finances, des ressources humaines et du marketing.

« Après 3 étés à la barre de la CJS, je remarque l’opportunité qu’ont les jeunes participants au projet d’apprendre les rudiments du travail à travers de petits travaux, en plus de s’initier à l’entrepreneuriat en gérant leur propre entreprise. », a expliqué en conférence de presse l’animatrice de la CJS à Espace carrièrre, Vicky Lauzière.

Pour une 4e année, la CJS déploie également le projet La CJS, on se l’arrache!, campagne d’arrachage de l’herbe à poux effectuée par les jeunes pendant tout l’été et financée par la Ville de Saint-Hyacinthe, avec la collaboration d’Imprimerie Dominion Printing. Espace carrière déploie cette année un 2e projet spécial pour les jeunes coopérants, La CJS en lecture. Dans le cadre de l’octroi d’un financement pour des initiatives d’aide à la lecture par l’Instance de concertation régionale en persévérance scolaire de la Montérégie Est, les participants animeront un atelier d’éveil à lecture à chaque semaine dans 2 groupes du camp de jour des Loisirs Christ-Roi. Cette action aura pour objectif de maintenir l’intérêt et les acquis en lecture de jeunes pour un retour plus facile en classe à la fin de l’été.

La CJS entame sa 18e saison d'activités sous l'égide d'Espace carrière, qui offre aux jeunes des moyens, un lieu et des ressources leur permettant d'assurer la pérennité de leur commerce et qui permet également aux jeunes de se préparer au marché du travail. Afin d’y parvenir, les coopérants ont, entre autres, reçu une formation pratique en entrepreneuriat collectif les préparant aux défis sociaux et économiques auxquels ils auront à faire face.

Le Fonds étudiant solidarité travail du Québec est le principal bailleur de fonds des CJS. Le Fonds étudiant II rembourse le salaire d’un animateur (de niveau collégial ou universitaire) et une portion de celui d’un deuxième animateur. Le Fonds étudiant II permet à près de 2 000 jeunes de s’initier à l’entrepreneurship jeunesse.

Si vous avez des travaux de toutes sortes à effectuer, n’hésitez pas à faire appel à la CJS au 450 771- 4500, poste 271. Les heures d’activités sont du lundi au vendredi, de 9 h à 16 h 30, jusqu’au 18 août prochain.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.