• Société
Économie sociale

Économie sociale 101 : des mythes à déconstruire

Collaboration Spéciale

Véritable moyen de réappropriation citoyenne de l’entrepreneuriat, l’économie sociale demeure victime de certains mythes qui ont la vie dure, donc qu’il demeure important de déconstruire.

Le mot « social », un stigmate ?

Une des idées préconçues les plus tenaces est que l’économie sociale soit un secteur économique en lui-même. Or il n’en est rien, au contraire, rappelle M. Jean-Martin Aussant, directeur du Chantier de l’économie sociale, porte-étendard de ce modèle d’affaire que le principal intéressé considère comme primordial dans l’écosystème économique québécois, voire imprégné dans l’ADN de la Belle Province. « C’est un mode de développement qui est lourd dans notre économie. Le Québec est l’un des endroits au monde [où l’économie sociale] est la plus présente », dit-il au cours d’un entretien téléphonique.

M. Jean-Martin Aussant, directeur du Chantier de l’économie sociale« L’économie sociale est un modèle présent dans à peu près tous les secteurs de l’économie au Québec », poursuit-il, citant des exemples comme la haute technologie, la culture, l’agriculture, le secteur manufacturier et les entreprises de services.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2002, on comptait près de 7000 entreprises d’économie sociale, totalisant un chiffre d’affaires de 17 milliards de dollars et fournissant près de 210 000 emplois, soit un emploi sur 20 au Québec. Aujourd’hui, le seul chiffre d’affaires des entreprises coopératives et mutuelles atteint 33,4 milliards de dollars. Ces chiffres sont respectivement tirés du Plan d’action gouvernemental en économie sociale 2015-2020 (publié en 2002) et d’un calcul annuel du Plan stratégique des réseaux coopératifs et mutualistes du Québec dans une perspective 2015-2020 effectué par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité.

« C’est une certaine équité dans la répartition de richesse qui est créée [via l’économie sociale]. Le Québec, dans les classements mondiaux, est une des sociétés les plus égalitaires et c’est en grande partie grâce au modèle de développement basé sur l’entrepreneuriat collectif ». D’ailleurs, M. Aussant considère ce terme comme mieux adapté à la réalité et plus efficace pour combattre les stéréotypes véhiculés, entre autres, par un discours médiatique campé à droite de l’échiquier économique qui peut sembler parfois hostile à ce modèle.

Mais M. Aussant refuse ce qualificatif. « On doit plutôt parler d’ignorance », soutient-il, en soulignant que le mot « sociale » joint au mot « économie » colporte l’idée selon laquelle on se cantonne dans une « économie de seconde zone ».

« Il faut que les gens cessent de penser qu’il s’agit d’une économie de subventionnés », dit-il en rappelant que les entreprises d’économie sociale sont justement des entreprises qui conservent ce devoir de rentabilité propre à tout lieu d’affaires, tous modèles confondus.

Cela dit, M. Aussant considère que l’État peut participer au soutien du développement continu de l’économie sociale. De son côté, son Chantier propose deux outils de financement qui interviennent dans toutes les phases des entreprises : démarrage, développement, restructuration, etc.

Un modèle qui suscite la curiosité

Depuis quelques semaines, Jean-Martin Aussant participe, en tant que co-instigateur aux côtés de Gabriel Nadeau-Dubois, à l’initiative politique Faut qu’on se parle. Bien qu’il insiste sur le fait que ce projet est complètement indépendant de ses activités professionnelles, cette tournée d’assemblées de cuisine permet de discuter d’économie sociale, même si « les gens utilisent un autre vocabulaire », comme il le rappelle. Mais on évoque, même indirectement, le besoin pour les régions du Québec de se réapproprier les moyens de leur développement économique.

Une autre manière, donc, de vaincre l’ignorance et de déconstruire les mythes.

 

Martin Forgues

Écrire un commentaire >

  • Exemple-définition

    J'aurais aimé un exemple et aussi une définition de l'économie sociale dans cet article. Car en le lisant j'y vois toutes les vertus mais je ne saisis pas réellement ce que c'est.

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.