• Société
Biométhanisation

Entente de principe entre la ville et Gaz Métro

la Rédaction

La Ville de Saint-Hyacinthe et Gaz Métro annoncé le 7 octobre dernier la conclusion d'une entente de principe pour l’achat et l’injection de gaz naturel renouvelable produit au centre de biométhanisation de la Ville. Dans le cadre de cette entente de principe, Gaz Métro s’engage à acheter jusqu’à environ 13 millions de mètres cubes de gaz naturel renouvelable par année, pendant 20 ans. Pour sa part, la Ville s’engage, pour la même durée, à injecter ce gaz naturel dans le réseau de Gaz Métro à partir d’installations à construire par Gaz Métro. Une demande sera d’ailleurs déposée sous peu à la Régie de l’énergie pour l’approbation du projet.

Claude Duplain, conseiller senior Affaires gouvernementales et Relations municipales, Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, David Vincent, directeur Développement des affaires et énergies renouvelables, Geneviève Paquin, conseillère Développement des affaires et énergies renouvelables, Pierre Mathieu, conseiller technique en traitement de l’eau, Donald Beverly, conseiller senior Développement des affaires et énergies renouvelables, et Alain Marcoux, directeur du Service du génie de la Ville de Saint-Hyacinthe.Saint-Hyacinthe est la première ville québécoise à valoriser ses matières organiques grâce à la biométhanisation et à utiliser le gaz naturel produit pour ses besoins énergétiques. Selon les termes de l’entente de principe, les surplus seront vendus à Gaz Métro, ce qui procurera à la Ville des revenus qui permettront notamment d’améliorer les services municipaux.

« Gaz Métro est déterminée à offrir à sa clientèle un gaz naturel produit à l’intérieur même de son territoire. À titre d’entreprise de services publics, nous souhaitons offrir nos services d’injection de gaz naturel local en mettant notre réseau gazier à contribution, assurant ainsi la liaison entre les producteurs et les consommateurs », souligne Martin Imbleau, vice-président, Développement de l'entreprise et énergies renouvelables chez Gaz Métro. « Gaz Métro est d'autant plus fière de faire partie de ce projet qui ouvre une voie d'avenir qu'il faut absolument développer de manière plus importante au Québec. »

Pionnière en environnement

La Ville de Saint-Hyacinthe a implanté la collecte des déchets organiques en 2007 et elle traite ses boues provenant des eaux usées par biométhanisation depuis 2010. Cet automne, la Ville s’apprête à produire du gaz naturel avec les résidus organiques provenant des bacs bruns des citoyens des MRC des Maskoutains et d’Acton. Elle transformera le contenu de ces bacs à son usine de Saint-Hyacinthe, ce qui évitera de le transporter vers des sites de compostage extérieurs. La Ville commence à valoriser les matières organiques provenant d’entreprises agroalimentaires de la région qui peuvent ainsi disposer simplement de leurs résidus organiques dans le respect de l’environnement et à un coût moindre.

Station de biométhanisation de Saint-Hyacinthe. Photo Nelson DionLe montant total de ce projet pour la Ville s’élève à plus de 48 millions de dollars; il est financé à parts égales par la Ville et des subventions provenant des gouvernements fédéral et provincial. En quelques années, la Ville amortira puis autofinancera les coûts d’installation de ses usines de valorisation des matières organiques et de biométhanisation.

« Globalement, en 2016-2017, lorsque toute notre filière de biométhanisation sera pleinement opérationnelle, la Ville en tirera des profits annuels nets importants, notamment des économies de un demi-million de dollars en carburant pour nos véhicules et en chauffage des édifices municipaux. Par la valorisation des matières organiques provenant des bacs bruns, les citoyens et les entreprises agroalimentaires font un bon geste pour l’environnement et génèrent une source de revenus que la Ville pourra utiliser pour améliorer les services offerts. Saint-Hyacinthe est fière d’innover avec des procédés écologiques, rentables et durables », souligne le maire de Saint-Hyacinthe, M. Claude Corbeil.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.