• Société
Projet Réseau Sélection

Holà la Ville!

Paul-Henri Frenière

Un groupe de citoyens veut mettre un holà au projet Réseau Sélection de construire une tour d'habitation de 15 étages sur le bord de la Yamaska. Une semaine après la soirée de présentation organisée par la Ville de Saint-Hyacinthe qui s'apprête à mettre en œuvre le projet, une conférence de presse a eu lieu pour faire entendre les opposants. On réclame une étude sérieuse et une « vraie » consultation publique avant de procéder.

À l'invitation du citoyen Yvan Pion, plus d'une trentaine de personnes se sont présentées à la salle d'exposition du 1855 des Cascades le 13 juin dernier. C'est le propriétaire des lieux, jeannot Caron, qui a introduit tour à tour les allocutions d'Yan Pion, Suzanne Viens, Jacques Tétreault et Marie-Claude Delisle.

De gauche à droite : Yvan Pion, Marie-Claude Delisle, Jeannot Caron, Suzanne Viens, Françoise Pelletier, Jacques Tétreault. photo : Nelson DionL'intervention de Suzanne Viens, une résidente et propriétaire du secteur, était bien sentie et a reçu un accueil enthousiaste de l'auditoire. Elle avait assisté à la soirée d'information du 6 juin avec sa fille Françoise Pelletier, également propriétaire et résidente. ( lien texte lu par Suzanne Viens)

« Loin d’être rassurées, nous y avons appris que l’emplacement de la tour de 15 étages donnerait directement sur nos rues Saint-François et Saint-Amand, qui auront dorénavant vue sur la tour et le stationnement. Stationnement qui, par ailleurs, nécessite la démolition de cinq autres immeubles de logements abordables de la rue St-François, après éviction de locataires, dont certains plus âgés y ayant vécu toute leur vie » s'est-elle inquiétée.

Elles se sont dites également préoccupées par la pollution engendrée par la circulation automobile qui sera décuplée. Elles se questionnent aussi sur la santé et la sécurité des jeunes enfants qui ont l'habitude de jouer près du stationnement et parfois même dans la rue.

L'environnement et la vocation du site

La question de la qualité de l'air a été au centre de l'intervention de Jacques Tétreault du comité de citoyens et citoyennes pour la protection de l'environnement maskoutain. Il s'étonne que la Ville ne tienne pas compte des changements climatiques et des îlots de chaleur qui en résulteront.

« Nous vivrons des températures extrêmes de plus en plus fréquemment. Dans ce contexte, les villes doivent urgemment prévenir toute création de nouveaux îlots de chaleur et même aller dans le sens inverse, soit de diminuer la quantité de ceux existants et créer des endroits où les citoyennes et citoyens pourront aller se rafraîchir. L’implantation d’une tour de 15 étages sur un des seuls endroits où une telle possibilité demeure à Saint-Hyacinthe va à l’encontre de cette réalité » argumente-t-il.

L'intervention de Suzanne Viens, une résidente et propriétaire du secteur, était bien sentie et a reçu un accueil enthousiaste de l'auditoire. Photo : Nelson DionPar ailleurs, la dernière intervenante, Marie-Claude Delisle, estime que « cette tour apparaît comme une greffe risquée sur un tissu social et culturel incompatible ».

« Le projet Réseau Sélection est présenté comme un modèle d’affaires qui prétend tout résoudre. Mais tout résoudre des rapports humains, c’est les tuer. Au mieux, les museler. Le vivant est complexe et ne peut, en aucun cas, se réduire en un sirop simple facile à avaler », avance-t-elle.

Elle propose de donner une autre vocation à ce site qui a une valeur historique. « Pourquoi ne cherche-t-on pas à louer les logements vides, plutôt que d’exproprier des résidents parfois très âgés ? Qui se préoccupe des espaces commerciaux inoccupés ? Une tour de 15 étages sur le bord de la rivière ne peut rien changer à ces problèmes », lance-t-elle.

En conclusion, Yvan Pion demande aux élus et à l'administration municipale de suspendre les travaux relatifs à l’implantation de Réseau Sélection au centre-ville « afin de procéder à toutes les études nécessaires compte tenu de la complexité du contexte actuel ».

Il invite également la population de Saint-Hyacinthe à s'engager dans un véritable processus de consultation sur ce dossier majeur.

 

Écrire un commentaire >

  • Une autre place

    Merci au citoyen de l'article de prendre part à une protestation. Je trouve ridicule de détruire des logements, quand il existe d'autres endroits pour fairecette tour. A Côté du centre humania! Grand terrain, espace pour agrandir la bâtisse actuelle, et modifier le stationnement. Même mettre un centre culturel - musée et bibliothèque moderne. Être proche du centre ville, sans tout détruire.

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.