• Société
Lancement de la campagne nationale :

« Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire »

Françoise Pelletier

La Montérégie se mobilise au diapason avec les grands regroupements nationaux d’organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux, (CTROC et Table) .  La Table régionale d’organismes communautaires de la Montérégie (TROC-M) reprend à son échelle les deux grandes revendications nationales : Le rehaussement du financement à la mission globale des organismes communautaires ainsi qu’un programme gouvernemental dédié au soutien à leur mission.

 


Concrètement, cela signifie que la TROC-M revendiquera la somme de 22 millions pour l’ensemble des 396 organismes communautaires de son territoire.  Cette somme correspond au manque à gagner entre le financement actuel des organismes qui est gelé depuis 4 ans, et les montants qu’ils auraient besoin afin de dispenser tous les services de base de leur mission. Rappelons que les organismes communautaires oeuvrent dans divers secteurs tels la défense de droits, la santé mentale, toxicomanie etc. Ils constituent le filet social numéro un dans le système de santé et de service sociaux Québécois, étant à la fois une porte ouverte sur leur communauté, et étant aussi agents de transformation sociale. 


Au niveau du Québec, ils sont plus de 3000 à agir directement jour après jour auprès des plus démunis et vulnérables de notre société, afin de les aider à retrouver dignité humaine, justice sociale et à devenir des citoyens à part entière redonnant à la société en retour.  Pour l’ensemble des organismes, le manque à gagner afin de maintenir leurs services de base essentiels dans le contexte socio-économique actuel, est de l’ordre de 225 millions de dollars. Si le montant frappe l’imaginaire par sa grandeur, il suffit de rappeler que ce montant correspond à 0.75 % de l’enveloppe de 30 milliards accordés annuellement au secteur de la santé et services sociaux. En acceptant de financer adéquatement les organismes communautaires autonomes qui oeuvrent directement avec les gens sur le terrain, le gouvernement investit dans la prévention de la santé globale individuelle et collective, et ce dans toutes les régions de la province.
 

Dans cette foulée de la reconnaissance de l’action communautaire essentielle à la santé de nos communautés, la TROC-M joint sa voix à toutes les régions du Québec afin d’obtenir un programme gouvernemental dédié au soutien à la mission des organismes communautaires autonomes. Cela signifie que le gouvernement attribuerait un montant fixe d’argent de façon stable et récurrente dans ce programme qui établirait d’avances les paramètres précis de distribution financière dans un esprit d’équité entres les régions et les secteurs d’activités « à mission comparable, financement comparable ».  Cela aurait pour effet notamment de garantir la transparence de ce système de financement en le rendant public, et le mettrait aussi de l’avant lors des discussions et décisions entourant chaque budget gouvernemental. Autrement dit, les organismes communautaires autonomes seraient garantis d’une reconnaissance formelle et financière afin de pourvoir aux besoins toujours grandissant de leur communauté respective.
 

Des actions de mobilisation


Outre la campagne médiatique, l’affichage de banderoles et la signature d’une pétition visant à sensibiliser la population et à solliciter son soutien, la TROC-M et les autres associations et regroupements provinciaux misent sur trois grandes manifestations afin de se faire voir et entendre de leurs élus.  En montérégie, une première manifestation aura lieu devant les bureaux de la députée et Ministre responsable de la région de la Montérégie madame Marie Malavoy. Une marche ainsi que des prises de paroles auront lieu le 14 novembre en après-midi à l’adresse de la Ministre à Longueuil. Cette action se tiendra pendant la semaine nationale thématique de la mobilisation communautaire organisée partout au Québec.


Deux autres actions importantes marqueront le calendrier de la campagne de mobilisation : une rencontre nationale qui se tiendra à Montréal et qui réunira l’ensemble des régions de la province pour une action retentissante.  Les détails sont à venir pour cette journée de mobilisation historique qui se tiendra le 23 janvier 2013.  Enfin, de retour en Montérégie, les organismes communautaires de la région iront déposer ensembles leurs demandes annuelles de financement à l’Agence de la Santé et des Services Sociaux, lors de l’une de leurs séances publiques qui se tiendra le 31 janvier 2013.
 

Soutenez-nous !


 Dans les semaines à venir, nous vous solliciterons par le biais d’une pétition afin que vous puissiez signez en appui à nos demandes.  Toutes les pétitions seront remises aux députés de chaque circonscription qui les apporteront à l’Assemblée nationale.  En Montérégie, rendez-vous avec nous le lundi 19 novembre à 13h30 au Parc Laurier à Longueuil : 2095 rue Laurier (coin Laurier et Brodeur).  Ce sera l’occasion de venir nous rencontrer, de marcher à nos côtés afin de nous aider à faire reconnaître notre action communautaire. Plus que jamais, nous avons besoin de vous afin que nous puissions renforcer ce grand et beau filet social que nous formons ensembles. Visitez-nous sur le site web de la campagne : jesoutienslecommunautaire.org  Ensembles, disons haut et fort : « Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire ! » .

Écrire un commentaire >

  • Re: « Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire »

    Ensemble manifestons-nous!

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.