• Société
Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie

LE DRAPEAU ARC-EN-CIEL FLOTTE À SAINT-HYACINTHE

la Rédaction

Jeunes Adultes Gai-e-s tenait hier après-midi une conférence de presse à l’Hôtel-de- Ville de Saint-Hyacinthe dans le cadre des activités soulignant la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, suivie de la levée du drapeau arc-en-ciel par la ville de Saint-Hyacinthe.

Parmi les sujets abordés, l’Évènement Haut en Couleurs qui aura lieu au Bilboquet samedi le 16 mai 2015 à compter de 17 heures. Cette soirée bénéfice sera sous le thème des années 1980. Le JAG soulignera lors de cette soirée l’apport des membres et des alliés qui soutiennent sa mission en Montérégie.

L’organisme lancera aussi un nouvel outil promotionnel créé par les jeunes de l’organisme dans le but de récolter des fonds pour ses activités dans le cadre de sa campagne de financement. L’organisme tiendra d’autres activités de financement au cours de la prochaine année, dont un Bazar les 22 et 23 août prochain. Il est aussi possible de faire un don ou d’acheter des objets promotionnels en ligne au www.lejag.org.

Des invités ont pris la parole pour souligner l’importance de la lutte contre l’homophobie et la transphobie tout en reconnaissant le travail de l’organisme dans la communauté maskoutaine. Parmi eux, madame Johanne Delage conseillère du district St-Joseph, représentante du maire Claude Corbeil, Monsieur Pierre Michaud, représentant de Madame Marie-Claude Morin, députée de Saint-Hyacinthe-Bagot (NPD), Monsieur Alexandre Lahaye, représentant de Madame Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe (CAQ), Monsieur Roger Noël, coordonnateur du Bureau de lutte contre l’homophobie du Ministère de la Justice, ainsi que Monsieur Paul Lemire et Dominique Gauvreau, respectivement président et directeur général de Jeunes Adultes Gai-e-s.

Dominique Gauvreau, directeur général, a fait part de sa reconnaissance envers les élus municipaux qui affichent leurs couleurs en hissant le drapeau arc-en-ciel à l’Hôtel-de-Ville. C’est la cinquième fois depuis 2012 que la ville pose ce geste qui a touché plusieurs personnes de la communauté LGBT de Saint-Hyacinthe et des environs. 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire