• Société

Le logement abordable à la croisée des chemins

Roger Lafrance

La situation du logement à Saint-Hyacinthe fait face à de nombreuses problématiques : destruction, manque d’appartements abordables, taux d’inoccupation extrêmement faible, locataires peu soutenus. Or, la situation pourrait bien changer au cours des prochaines semaines.

D’abord, la bonne nouvelle. Pour la première fois en cinq ans d’existence, le Comité Logemen’mêle recevra du financement public pour sa mission. Jusqu’ici, l’organisme ne vivait que grâce à des projets ponctuels. « On pourra maintenant offrir une aide individuelle fondamentale aux locataires, plus particulièrement aux locataires les plus vulnérables », indique son président, David-Alexandre Grisé.

David-Alexandre Grisé, président du Comité Logemen’mêle : « Mon souhait le plus cher serait de nous doter d’une réelle politique du logement à Saint-Hyacinthe. » photo : Nelson Dion

Bien des locataires vivent des problématiques qu’on n’imagine pas : mauvaise condition de leur logement, insalubrité, présence de vermine, propriétaires qui abusent de leur pouvoir. Le financement annoncé par Québec permettra de mieux soutenir ces locataires dans la défense de leurs droits.

Depuis quelques mois, l’organisme pilote la mise en place d’une table de concertation sur le logement qui réunira la plupart des acteurs du milieu. « Il n’y a jamais eu de concertation sur le logement à Saint-Hyacinthe, ce qui créait un grand vide, affirme M. Grisé. Nous ne sommes pas contre le développement économique, mais les projets de grandeur qu’on a connus depuis quelques années laissent sur le carreau les citoyens qui ne peuvent se payer de tels logements. »

Peu de logements abordables disponibles

« En effet, le manque de logements abordables est criant », renchérit Alexandra Gibeault, chargée de projets, qui vient de réaliser une étude sur le logement dans la MRC. Actuellement, le taux d’inoccupation des logements à Saint-Hyacinthe est de 1,4 % et de 0,6 % pour les logements de deux chambres et plus. Or, on calcule le point d’équilibre à un taux de 3 %.

« C’est difficile de trouver un logement abordable à Saint-Hyacinthe, soutient-elle. Ça se reflète aussi sur le prix du logement. Les locataires paient 100 $ de plus pour se loger si on compare avec le loyer médian à Granby ou à Drummondville. »

La rareté de logements abordables est un enjeu important à Saint-Hyacinthe. Une problématique à laquelle la Ville a elle-même contribué en détruisant plusieurs de ceux-ci au centre-ville. Et il en reste encore à venir avec le projet du Groupe Sélection et la démolition d’autres immeubles sur l’avenue de la Concorde. À cela, il faut ajouter l’incendie de la Place Frontenac, l’hiver dernier, qui a fait disparaître, à lui seul, une quarantaine de logements.

« On fait face à une double problématique, affirme Mme Gibeault. Le manque de main-d’œuvre nous force à attirer de nouveaux travailleurs, mais on a peu de logements abordables à leur offrir. »

David-Alexandre Grisé souhaite que la future concertation sur le logement amène les acteurs à échanger sur ces enjeux et à imaginer des pistes de solution. « Il y a plusieurs façons d’entrevoir ce qui peut se passer au sein de cette table, mais mon souhait le plus cher serait qu’elle nous amène à nous doter d’une réelle politique du logement à Saint-Hyacinthe. »

 

Écrire un commentaire >

  • J'aimerais avoir plus de renseignement sur les changements

    J'aimerais avoir des renseignements concernant les changements apporté au sujet des logements, Moi je suis obligé d'aller à la régie le 13 novembre au sujet de mon logement, je vais passé devant un juge pour faire valoir mes droit. C'est la première fois que je fais cela, j'aimerais savoir si quelqu'un pourrait m'accompagnée cette journée là , c'est à 2h00 pm, J'aimerais aussi savoir s'il y a de l'accompagnement pour trouver un logement convenable pas qui tombe en ruine et avec de la vermine dedans et si je peux vous aider également,

  • c'est Chantal Lemieux mon

    c'est Chantal Lemieux mon ordinateur est désuhet , je ne peux m'abonner à l'info lettre donc, je vous donnes mon émail ici. Chantallemieux33@yahoo,com

  • Allo

    les logement a bas prix c'est toute des t'audit depuis la rentré des émigré les propriétaire ont toute augmentée leur logement les seul qui reste c'est des t'audit avec de la moisissures bientôt ils vas falloir aller vivre dans des religions éloigné ou les logement sont abordable

  • Ajouter un commentaire