• Société

Le Théâtre Parminou à Saint-Hyacinthe

Catherine Courchesne

La Table de concertation maskoutaine des organismes pour les aînés (TCMO pour les aînés) fait venir, à Saint-Hyacinthe, le Théâtre Parminou, une troupe de théâtre populaire engagé. Reportage sur cette activité hors du commun.

Une mission fondamentale

Créée en 2002, la TCMO pour les aînés a pour mission de regrouper les organismes offrant des services aux personnes âgées sur le territoire des MRC d’Acton et des Maskoutains afin, entre autres, d’améliorer les conditions de vie de ces dernières. Pour ce faire, des activités de sensibilisation aux réalités et aux besoins particuliers des aînés sont souvent nécessaires. « Parmi ces nombreuses réalités, il y a, bien sûr, la maladie et la perte d’autonomie, mais également la détresse des proches aidants », souligne Mme Camille Tanguay, agente de jumelage à Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains, et membre de la TCMO pour les aînés.

Aider les aidants

C’est d’ailleurs à l’occasion de la Semaine nationale des proches aidants, qui se déroulera des 4 au 10 novembre prochains, que la TCMO pour les aînés a choisi de présenter la pièce de théâtre Pas de vacances pour les anges, une œuvre mettant en scène la réalité complexe de trois personnes proches aidantes. « Par cette activité culturelle, on veut sensibiliser les gens au rôle essentiel et aux besoins criants de ces personnes qui, de façon volontaire ou imposée, prennent soin d’un proche vulnérable », explique Mme Tanguay.

Comité organisateur de l’événement, membres de la TCMO pour les aînés, de gauche à droite Élyse Simard, MRC des Maskoutains Lucie Charbonneau, CISSS de la Montérégie-Est Camille Tanguay, Parrainage civique des MRC d'Acton et des Maskoutains Chantal Roy, Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe. Photo : Denyse Bégin

Un rôle et des besoins qui passent souvent sous silence dans une société où, pourtant, un Québécois sur quatre serait proche aidant1 et où, également, un nombre grandissant de Québécois seraient appelés à le devenir, notamment en raison du vieillissement de la population. « D’où l’importance d’en parler, insiste Mme Tanguay. Et la TCMO a pensé que le théâtre serait une belle manière de le faire. »

Du théâtre engagé et interactif

Ayant élu domicile à Victoriaville en 1976, le Théâtre Parminou se promène partout en province pour présenter des pièces de théâtre d’intervention engagé. « Nos créations traitent de problématiques sociales vécues par les différentes générations. On a donc des pièces spécialement conçues pour les jeunes, les adultes, les aînés… Et malgré les sujets délicats abordés, l’humour est toujours au rendez-vous », assure Jean-François Gascon, acteur et codirecteur du Théâtre Parminou.

C’est le cas avec la pièce Pas de vacances pour les anges qui, en plus d’être drôle, se veut interactive, « c’est-à-dire qu’à certains moments clés de la représentation, les comédiens cessent de jouer pour demander des pistes de solutions aux spectateurs », explique M. Gascon. Une manière de procéder qui, selon lui, favorise non seulement l’échange d’information sur les divers programmes et services offerts aux proches aidants, mais qui permet également de briser le sentiment d’isolement souvent ressenti par ces derniers et d’alléger un peu leur cœur.

[1] Selon les chiffres publiés par le gouvernement canadien, en 2013.

Information

La représentation théâtrale aura lieu le dimanche 4 novembre 2018, à 13 h 30, au Centre culturel Humania Assurance, à Saint-Hyacinthe. Les billets, au coût de 5 $, sont disponibles auprès de Mme Camille Tanguay, en composant le 450 774-8758. Une halte-répit est offerte gratuitement aux proches aidants, afin qu’ils puissent assister à la pièce en toute quiétude (inscription obligatoire au 450 250-2874, poste 202).

 


Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire