• Société

MADH : Un « gala hilarant » pour souligner un parcours de 35 ans

Paul-Henri Frenière

Au début des années 80, un infirmier du département de psychiatrie, à Saint-Hyacinthe, constate que plusieurs patients avaient tendance à revenir après un certain temps. Manifestement, la médication ne suffisait pas. Rolland Gaudette fonde alors la Maison alternative de développement humain (MADH), un organisme communautaire d'hébergement et de réinsertion sociale en santé mentale.

L'équipe de MADH : Christiane Laplante, Natacha Laplante, Françoise Pelletier, Louise Cusson et Annie Guindon. Photo : Nicolas Humbert.

MOBILES a rencontré l'une des pionnières de l'organisme qui célèbre aujourd'hui ses 35 ans d'existence. « On m'avait engagée pour un projet de six mois et je suis encore là », raconte Louise Cusson. Mais elle voulait surtout parler de l'événement que la petite équipe prépare afin de souligner ce parcours et, du même coup, pour récolter quelques sous. « Parce que nous sommes en éternelle recherche de financement » soupire-t-elle.

Le « Gala hilarant », aura lieu le 7 mai et, comme son nom l'indique, se fera sous le signe de l'humour. « Parce que le rire est une insulte au malheur » lance Louise Cusson dans un grand éclat de rire. Et de l'humour, elle en a eu besoin au cours de ces 32 années où elle a vu défiler quelques centaines de résidents.

Ce qui la désole le plus, c'est la pauvreté dans laquelle la plupart de ces gens doivent vivre, ce qui ne facilite pas leur intégration sociale. « Autrefois, après leur séjour, on pouvait leur trouver un petit logement de deux ou trois pièces qui était abordable. Aujourd'hui, c'est à peine s'ils peuvent se payer une chambre. Le loyer, la nourriture, le transport : tout coûte plus cher. L'austérité touche tout le monde, mais particulièrement les personnes les plus vulnérables. »

Un chef de file

MADH ne roule pas sur l'or non plus. « Depuis 10 ans, nous n'avons pas eu de rehaussement significatif de notre financement venant du gouvernement, seulement de petites indexations » explique Louise Cusson.

Pourtant, l'organisme a fait ses preuves depuis sa fondation. Chef de file au Québec pour le traitement alternatif en santé mentale, MADH a de plus contribué à la mise sur pied de d'autres organismes répondant aux besoins de ces personnes en difficulté.

Que l'on pense à l'Élan-Demain qui est devenu le Centre psychosocial, Contact Richelieu-Yamaska ou Les Ateliers Transition, ce sont tous des remparts à l'hospitalisation qui prennent leur source à MADH. Et en plus, d'autres villes du Québec se sont inspirées de l'expérience maskoutaine.

La formule est simple et elle s'est raffinée au fil des ans. Lors d'un séjour qui dure de trois à six mois, les résidents suivent un programme complet de réinsertion sociale incluant la relation d'aide, la dynamique de groupe et des apprentissages à l'autonomie. Par la suite, on assure un suivi soit par des rencontres à MADH, des entrevues téléphoniques et même des visites à domicile.

« Et c'est important de rappeler que les gens viennent de leur plein gré, précise Louise Cusson. Ils ne sont pas nécessairement référés par un professionnel de la santé. »

Un Gala hilarant

Louise Cusson aimerait bien que la population encourage l'organisme en assistant au gala qui aura lieu le 7 mai prochain. « On travaille fort pour l'organiser et nous avons l'appui de commanditaires et de bénévoles. Ça serait tellement agréable de sentir l'appui des gens » dit-elle.

D'autant plus invitant que cette soirée s'annonce particulièrement rigolote. C'est le performeur bien connu CharlyPop qui sera à l'animation et le tout débutera à 18 heures 30 par un cocktail au Centre culturel Humania (1675 rue Saint-Pierre Ouest).

La Ligue d'amateurs d'improvisation théâtrale, la LAIT, y fera une performance thématique avec le talent qu'on lui connaît. Et en point d'orgue, à 19 heures 30, l'humoriste Geneviève Gagnon livrera une prestation de son cru. Signalons que cette dernière est en nomination au prochain gala des Oliviers dans la catégorie « capsule, chronique ou sketch humoristique web ».

Le coût du billet est seulement 25$ et on peut s'en procurer en composant le 450.774.6139.

Lien Facebook de l'événement :

https://www.facebook.com/events/489274507933733/?active_tab=posts

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.