• Société

Projet Genre et territoire : un colloque régional rassembleur !

la Rédaction

C’est le 16 janvier dernier que le Centre de femmes l’Essentielle a tenu son colloque sur la gouvernance de proximité et le développement régional. Cette rencontre a permis de réunir des éluEs et employéEs des municipalités et MRC de la Montérégie ainsi que des partenaires et alliéEs. Ce sont près de 80 personnes, dont des représentantEs de 17 municipalités issues de 6 MRC et agglomérations, qui ont participé à cette journée se tenant au Centre culturel et communautaire de la Pointe-Valaine, à Otterburn Park, pour remettre à l’agenda le dossier de l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des instances de développement social et économique.

Dans le but d’éclairer et de donner des pistes concrètes, cinq panélistes expérimentées dans l’application de l’outil d’analyse différenciée selon les sexes (ADS) ont amené les instances politiques et administratives municipales présentes à prendre en compte les conditions gagnantes et les défis d’une telle démarche en égalité. Outre l’aspect didactique et pédagogique de la démarche, ce rendez-vous a aussi permis une mise en commun des pratiques d’égalité entre divers acteurs/actrices du développement municipal et une réflexion sur les possibilités de dépasser les obstacles qui entravent l’avancement des conditions de vie des femmes.

Genre et territoire 3 : innovation et transformation

De par sa mission et son implication dans sa région, le Centre de femmes l’Essentielle a amorcé, depuis quelques années, une réflexion sur les moyens d’assurer la prise en compte des préoccupations et des enjeux « femmes » de façon durable dans le développement du territoire. C’est dans ce contexte que l’Essentielle a tenu ce colloque afin d’inciter les municipalités et MRC de la Montérégie à dépasser le cadre du rapport ponctuel et sympathique au dossier de l’égalité et à prendre des engagements concrets.

Jacynthe Dubien, agente de liaison Défi-Parité pour le Centre de femmes du Haut-Richelieu et panéliste, Linda Basque, chargée de projet au Centre de femmes l’Essentielle et panéliste et JC Chayer, coordonnatrice à l’Essentielle et animatrice du colloque. Crédit : Centre de femmes l’Essentielle

Durant les échanges, force a été de constater le besoin d’appropriation, par les fonctionnaires et élus/élues des municipalités, des outils liés à l’égalité comme vecteur de développement économique et social, de même qu’un besoin d’ancrage, que ce soit en inscrivant l’égalité dans une politique ou en intégrant, de façon durable, l’analyse différenciée selon les sexes (ADS) dans les pratiques de gouvernance. Une demande de formation et de transmission au sein des conseils municipaux et des directions administratives a d’ailleurs été soulevée à plusieurs reprises. Il devient évident que c’est par des pratiques innovatrices qu’il est possible d’arriver à une transformation du rapport des instances avec la question de l’égalité.

Le colloque a permis de rendre compte de cette expérience unique par des exemples concrets. Ce fut une occasion de partager, d’interroger et de réfléchir avec les participants/participantes aux pratiques de gestion municipale (avancées, opportunités, obstacles) et de renforcer l’intérêt d’autres municipalités de la Montérégie à l’adoption de pratiques égalitaires durables (budget genré, politique en égalité). Il est clair que cette approche a trouvé preneur chez les participants/participantes, autant au niveau municipal que chez les autres partenaires intéressés par le développement social. À l’issue de cette journée, l’application de l’ADS dans la gestion du développement municipal a été démystifiée, ouvrant ainsi des perspectives nouvelles pour les municipalités appelées à faire atterrir des choix politiques, administratifs et financiers porteurs d’égalité. « Nos municipalités partenaires comprennent très bien que lorsqu’on améliore les conditions de vie des femmes, on améliore les conditions de vie de toute la communauté », constate Linda Basque, chargée de projet à l’Essentielle.

À l’issue du colloque, les participants/participantes avaient en main du matériel leur permettant de mobiliser leurs milieux et équipes respectifs. Les actes du colloque, qui seront produits, garderont des traces des opportunités et enjeux inhérents à un développement soucieux d’égalité.

Pour plus d’informations sur l’ADS, veuillez consulter le site Internet de l’Essentielle au www.cfessentielle.ca ou celui du Secrétariat à la condition féminine du Québec au www.scf.gouv.qc.ca.

Les panélistes : Catherine Gagné, régisseure au développement social à la Ville de Laval, Charlotte Thibault, consultante et formatrice ADS à la Ville de Laval, et Catherine Lemieux, Coordonnatrice du dossier Égalité femmes hommes au Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports du Québec. Crédit : Centre de femmes l’Essentielle

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.