• Société
Projet Halte-garderie du cœur du Cégep de Saint-Hyacinthe

Un appui de 1200 000$ pour le projet de la Halte-garderie du coeur

la Rédaction

Mme Julie Meloche, directrice Partenariats et innovation à Avenirs d’enfants, a annoncé le 15 septembre un appui  totalisant plus de 1 200 000 $ pour un projet de transfert et d’appropriation de connaissances de la Halte-garderie du cœur du Cégep de Saint-Hyacinthe, et ce, pour une durée de cinq ans. Ce  projet d’innovation sociale a pour mission d’offrir un service de garde de qualité aux enfants et aux parents issus de familles vulnérables, de communautés culturelles ou présentant des besoins particuliers.

de g. à dr., Mme Isabelle Belzil, directrice adjointe, direction des études et de la vie étudiante; Mme Julie Meloche, directrice Partenariats et innovation, Avenir d’enfants; Mme Nathalie Bigras, professeure-chercheuse à l’UQÀM; Mme Lise Tétreau, enseignante en Techniques d’éducation à l’enfance et responsable de la Halte-garderie du cœur; M. Roger Sylvestre, directeur général, Cégep de Saint-Hyacinthe; et Mme Marie-Josée Audette, directrice des services à l’enfance et à la famille, Centre jeunesse de la Montérégie.Cette annonce a été faite en présence de Mme Julie Meloche et de représentants d’Avenir d’enfants; de M. Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe, de Mmes Isabelle Belzil, directrice adjointe à la Direction des études et de la vie étudiante, et Lise Tétreau, responsable du projet et enseignante en Techniques d’éducation à l’enfance; de Mme Nathalie Bigras, professeure-chercheuse de la faculté des sciences de l’éducation de l’UQÀM et directrice de l’équipe Qualité éducation des services de garde et petite enfance; de représentants du Centre jeunesse de la Montérégie; de représentants de la Maison de la famille et de centres de la petite enfance.

« C’est avec enthousiasme qu’Avenir d’enfants soutient Halte-garderie du cœur… pour toujours! et salue le travail des partenaires impliqués. Non seulement ce projet bénéficiera à des tout-petits et à leurs parents, mais il donne l’occasion à des étudiantes en service de garde de développer des habilités spécifiques à l’intervention en milieu défavorisé » a mentionné Mme Julie Meloche.

D’autre part, M. Sylvestre a remercié Avenir d’enfants de l’occasion qu’il donnait au Cégep  d’élargir la mission de ce projet unique au Québec. «Le Collège est extrêmement fier d’avoir soutenu année après année cette pratique pédagogique et se réjouit qu’Avenir d’enfants lui permette de poursuivre la démarche de pérennisation du projet. Après presque dix ans d’existence, des efforts continueront d’être faits afin que cette expertise devienne une façon permanente d’enseigner ici même au Cégep de Saint-Hyacinthe en Techniques d’éducation à l’enfance et qu’elle puisse se transférer dans d’autres programmes de Techniques d’éducation à l’enfance.»

Un modèle pédagogique novateur en Techniques d’éducation à l’enfance

Le modèle pédagogique novateur développé par le département de Techniques d’éducation à l’enfance du Cégep de Saint-Hyacinthe et mis en pratique dans le cadre du projet d’innovation pédagogique et sociale, la Halte-garderie du cœur, permet l’atteinte de tous les objectifs pédagogiques de la formation des éducateurs en milieu de garde. L’approche procure aux étudiantes de ce programme d’études collégiales un contact direct avec des familles qui vivent dans un contexte de défavorisation, qui sont issues de minorités culturelles ou qui sont aux prises avec des problématiques particulières. De plus, le contact avec cette clientèle leur permet de vaincre leurs hésitations, leurs résistances et leurs préjugés, et de développer un véritable partenariat avec les parents. Voilà une belle occasion pour les étudiantes de découvrir une autre facette du rôle de l’éducatrice. Les enfants, les parents et les étudiantes bénéficient tous des retombées positives du programme de la  Halte-garderie du cœur.

Une recherche d’envergure

Mme Bigras a fait part de l’importance de documenter non seulement la logique de ce modèle pédagogique, mais aussi d’en identifier les effets auprès des étudiantes, des parents et des enfants, et ce,  afin de hausser la qualité de la formation initiale offerte au Québec. C’est à cela que son équipe de recherche travaillera au cours des cinq prochaines années, grâce au financement de 250,000 $ accordé par Avenir d’enfants.
À propos d’Avenir d’enfants

Avenir d’enfants a comme mission de contribuer au développement global des enfants de cinq ans et moins vivant en situation de pauvreté par le soutien à la mobilisation des communautés locales afin que chacun d’eux ait toutes les chances d’avoir un bon départ dans la vie.

En bref, Avenir d’enfants

  • soutient et accompagne 126 regroupements locaux de partenaires qui rassemblent au-delà de 2000 partenaires qui œuvrent partout au Québec
  • et soutient la mise en œuvre, par ces regroupements, de centaines d’actions qui visent près de 300 000 enfants et leur famille.

Les projets des partenaires soutenus et accompagnés par Avenir d’enfants sont variés et touchent à tout le spectre des actions reliées au développement des 0-5 ans.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.