• Société

Une riche expérience

Marjorie Disdier

Suite à mon arrivée au Québec en 2011, j’ai eu la chance qu’on me donne l’opportunité d’occuper le poste de conseillère budgétaire à l’ACEF. Ayant une formation française de conseillère en économie sociale et familiale, c’était le poste idéal pour moi. Je sais que cette expérience représentera toujours un pilier dans ma vie d’intervenante.

En effet, les mandats de l’ACEF, que ce soit au niveau de la consultation budgétaire, des négociations d’ententes auprès d’Hydro-Québec et de la défense de droits des consommateurs, m’ont permis d’intervenir auprès d’un large public avec des réalités parfois très différentes.

Il y a 6 ans, Marjorie Disdier posait ses valises au Québec, arrivant de France avec son diplôme en économie sociale et familiale en poche. Elle a su très bien s’adapter à sa terre d’accueil, tant par son travail de conseillère budgétaire à l’ACEF Montérégie-est qu’à titre de membre fondateur du comité Logemen’mêle ou ses participations à Mobiles. Malgré bien des liens d’amitié tissés au fil des ans, l’appel de la mère patrie s’est fait entendre plus fort dans le cœur de notre Maskoutaine d’adoption. D’ici quelques semaines, Marjorie laissera derrière elle bien des cœurs tristes mais aussi des souvenirs impérissables chez ceux qui l’auront côtoyée. photo : Roger LafrancePar contre, dans la plupart des situations, j’ai pu faire souvent le même constat : les accidents de la vie affectent de manière très difficile la vie des ménages, aussi bien au niveau financier que psychologique car derrière les chiffres, il y a des personnes.

Voilà toute la spécificité et la force des conseillers budgétaires des ACEF: on accueille la personne dans sa réalité et on prend en compte ses attentes et ses besoins dans notre intervention. Évidemment, ce n’est pas une partie de plaisir pour la personne car souvent, elle va avoir des choix et des deuils à faire.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes mais la personne doit être prête à entendre et à intégrer cette réalité qu’elle est loin de souhaiter. Comme je dis souvent, ce n’est pas parce qu’on n’a pas les moyens actuellement d’atteindre ses objectifs de vie qu’on ne les atteindra jamais : il faut commencer quelque part et pour cela diviser son objectif en étape et y aller une étape à la fois.  Évidemment, il n’y a rien de facile là-dedans.

De plus, dans toute situation, il y a une responsabilité individuelle et collective. Et dans beaucoup de situations, les personnes ont beau prendre à 100% leur responsabilité individuelle, la responsabilité collective est défaillante et les met dans une situation qui, en bon québécois, «n’a pas d’allure»!

Les critères et les délais des différents types de prestations conduisent souvent les gens vers l’endettement et la pauvreté. Le stress qui en découle, en plus du manque de compréhension et de compassion que le système peut avoir envers leur situation, la rend d’autant plus difficile à vivre. Il y a donc des progrès à faire dans ce sens.

Une chose est sûre, personne n’est à l’abri : combien de gens que j’ai rencontrés qui me disaient «Je ne pensais jamais devoir demander l’aide sociale» après avoir épuisé leurs prestations d’assurance-chômage. Personne n’est à l’abri d’un accident, d’une séparation et de la maladie.

Je remercie toutes les personnes que j’ai rencontrées dans le cadre de mon travail. Chaque personne m'a appris, que ce soit sur la vie, les valeurs, les croyances, la générosité mais aussi sur les peurs, la détresse, l'injustice et la souffrance. Chaque situation m’a donné l’opportunité d’apprendre.

Une chose m’a toujours frappée: au Québec, le milieu des organismes communautaires est très bien organisé. Ces organismes font un travail remarquable, avec souvent peu de moyens et représentent pourtant un filet de secours pour la population qui doit vivre avec de faibles revenus, dont de plus en plus de travailleurs. Comme nous le savons, il faut malheureusement davantage lutter pour ne pas perdre de droits alors que nous devrions le faire pour les améliorer.

Je tiens également à remercier le CA de l’ACEF et le directeur M. Roger Lafrance qui m’ont permis de vivre cette expérience très enrichissante mais aussi toute l’équipe de l’ACEF : vous faites un travail formidable qui vient en aide à des personnes découragées et submergées par les situations qu’ils vivent en leur faisant entrevoir les solutions possibles.

Merci encore! Et longue vie à l’ACEF!

 

Écrire un commentaire >

  • Bravo Marjorie! Tu vas

    Bravo Marjorie! Tu vas tellement nous manquer...

  • Merci Nicole ! Vous allez me

    Merci Nicole ! Vous allez me manquez vous aussi !!!

  • Merci pour tout Marjorie. Je

    Merci pour tout Marjorie. Je vais garder un bon souvenir de tes presences pour informer nos proches aidants à la Société Alzheimer des Maskoutains. Sylvie Desbiens

  • Merci Sylvie, j'ai vraiment

    Merci Sylvie, j'ai vraiment apprécié collaborer avec toi en informant les proches aidants. Bonne continuation à toi.

  • Départ de Marjorie Disdier

    Marjorie, J'ai grandement apprécié de te côtoyer dans le cadre des projets du Comité intersectoriel de la petite enfance de la MRC des Maskoutain, pour professionnalisme et le respect que tu portes aux gens. Bon retour en France !

  • Merci Françoise, j'ai

    Merci Françoise, j'ai également beaucoup apprécié collaborer avec toi et le CIPE. Bonne continuation à toi !

  • Merci Marjorie

    Merci Marjorie pour ton beau travail.Bon retour chez toi

  • Merci Elène. Bonne

    Merci Elène. Bonne continuation à toi !

  • Merci!

    Un merci tout spécial Marjorie pour ta disponibilité et ta capacité d'adaptation face aux différentes clientèles rencontrées. J'ai beaucoup apprécié ton apport dans les différents groupe à Espace carrière, principalement avec les femmes immigrantes. Ta capacité à vulgariser les réalités financières qu'elles rencontrent à été très appréciée.

  • Merci Chantale, j'ai beaucoup

    Merci Chantale, j'ai beaucoup apprécié collaborer avec toi et avec toute l'équipe d'Espace carrière en informant les différents groupes. Bonne continuation à toi !

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.