• Société
Les tendances

vie standardisée

Francis Plante

Crédit photo : © F. Plante Au cours des décennies à venir, le marché de la mode, du design et des technologies continuera de s'accroître et accaparera une partie de plus en plus importante du portefeuille des consommateurs. Les entreprises pensent qu’elles se doivent de prévoir les tendances pour être à l'avant-garde et rester crédibles dans ces différents secteurs. Par conséquent, les chasseurs de tendances (et autres devins des standards à venir) ont la cote par les temps qui courent… Mais est-ce vraiment nécessaire pour nous, consommateurs, d’être à l’affût de cette conformité morne et  générique?

Soumis au régime d’une culture de masse uniformisé, le citadin se veut trop souvent contraint d’adopter des styles de vie stéréotypés qui lui procureront cet urgent besoin existentiel d’une identité psychologique. De plus, aucun choix n’est tout à fait indépendant car chacun est conditionné par ceux qui l’ont précédé. Alors que la diversité se coordonne à l’éphémère et à la nouveauté, quoi de plus vide de sens que de chercher à savoir de quelle couleur demain sera fait, ou encore, de se régler au rythme de tel courant sous prétexte qu’il est en vogue!

Par ailleurs, il m’apparaît plutôt futile que de supposer prétendre déceler les modes qui nous envahiront lorsque que l’on sait très bien que celles-ci sont en majeures parties inspirées des courants actuels ou passés. Et tant qu’il n’y aura pas une révolution quelconque pour reléguer aux archives de l’ignorance la majeure partie de nos vies standardisées, submergées de biens standardisés, il me semble que cela restera passablement facile de décoder ces fameuses tendances… Et même si les tendances changent brutalement d’un secteur à un autre, il reste que tous ces prophètes, trend hunters et autres prétendus gourous l’ont plutôt facile avec les outils d’aujourd’hui. Les réseaux sociaux et les blogues sont, somme toute, un excellent moyen pour cibler les courants actuels de certains groupes de gens pour ensuite mieux extrapoler sur leurs aspirations éventuelles…

Mais la vraie question demeure : pourquoi se conformer à certains standards qui nous sont imposés et risquer ainsi de passer aux côtés des seules vraies choses qui risquent de nous rendent encore plus innovateur? Nul besoin de réinventer quoi que ce soit ou d’être l’instigateur des courants à venir pour innover, parce qu’en réalité, un simple changement dans le processus de pensée mène bien souvent à l’élaboration d’un concept nouveau. Et puisque le fait d’innover se distingue d'une invention ou d'une découverte dans la mesure où cela s'inscrit dans une perspective applicative, il semble normal de croire que de sortir des sentiers battus ne peut qu’amener une personne à des possibilités totalement nouvelles, propres à la créativité! 

Crédit photo : © Anastasia Pelikh Il est vrai aussi que l’on peut facilement affirmer que certaines évolutions technologiques auront toujours une certaine incidence sur nos vies et que bien souvent nous ne voudrons y échapper pour conserver une part de liberté dans notre manière de communiquer. Et puisque nous ne pourrons nous dérober face à l’éclosion de ces technologies, tout bon décrypteur de tendances qui se respecte attestera sans broncher qu’étant donné que le marché consommateur devient de plus en plus intolérant à la complexité – et la technologie de plus en plus sophistiquée, il importera de continuer à simplifier les interfaces ainsi que les modes d'interaction et de communication pour rejoindre les consommateurs que nous sommes. Aussi, il importe de revoir certains de nos besoins avant que l’impact négatif ne prenne trop d’ampleur sur notre capacité à progresser en tant que société. Ne devrions-nous pas simplement focuser sur ce qui s’allie vraiment à notre intégrité au lieu de rechercher la conformité? Pour le reste, que ce soit relativement à la mode ou au design, les tendances ne semblent êtres que le reflet d’une certaine absence de personnalité… Et tant que certains individus se contenteront de suivrent ces mêmes tendances sans prendre le risque de voir plus loin, il y aura toujours des chercheurs « habiles »  pour prétendre déceler le futur et nous ramener sans cesse les mêmes courants usés en nous laissant croire que de les suivrent nous procurera une certaine paix d’esprit… « L’originalité », disait Nietzsche, « est de voir quelque chose qui ne porte encore aucun nom, qui ne peut pas encore être nommé quoique tout le monde l’ait sous les yeux ».  Vive la différence!

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire