• Chroniques
POUR UN JARDIN DE ROSES

12 pinceaux… pour une promesse

Paul-Henri Frenière

Yves Morier avait des trémolos dans la voix lorsqu’il a raconté les circonstances qui l’ont amené à faire une promesse : la promesse d’aménager un jardin de roses dans la cour de l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe. Il en a fait le récit lors d’une conférence de presse tenue le 19 août dernier à la Médiathèque maskoutaine.

JPEG - 76 ko
 
Photo : PHF.

Cette promesse, il l’avait faite à sa femme, Claudette Bernier, alors atteinte d’un cancer et qui séjournait à l’unité des soins palliatifs. Claudette aimait les fleurs, les fleurs et les papillons. Celle qui avait consacré sa vie aux malades, comme infirmière, aurait aimé que les patients puissent bénéficier, en fin de vie, de ces beautés qu’offre la nature.

C’était au mois d’août 2000, il y a 11 ans. Depuis, Yves Morier a pris sa retraite comme juge au Palais de justice de Saint-Hyacinthe, l’édifice voisin de l’Hôtel-Dieu. Il consacre maintenant son temps et ses énergies à la peinture. Il se consacre à la création artistique, mais surtout, ces derniers mois, à remplir la promesse qu’il avait faite à son épouse décédée du cancer.

11 peintres répondent à l’appel

Le nouveau retraité savait très bien qu’il ne pouvait, à lui seul, tenir cet engagement. Il lui fallait s’entourer de personnes de bonne volonté qui, comme lui, seraient motivées à mener à bien ce projet ambitieux. Il les a trouvées tout naturellement, ces personnes, auprès de ses amis les artistes. En fait, ce sont 11 femmes peintres qui ont accepté de produire trois œuvres chacune. De là le nom donné à l’entreprise : « 12 pinceaux pour une promesse ».

JPEG - 282.7 ko
 
Yves Morier entouré des 11 artistes-peintres qui ont répondu à l’appel.
Photo : PHF.

Les 12 “pinceaux”

Sabina Blohm, Doris Chassé, Louise Cusson, France Daoust, Marie-Andrée Frenière, Jeanne Laplante-Gaudette, Louise Latour, Alyne Lavoie, Yves Morier, Thérèse Ouellet-Ross, Thérèse Quintal et Rose-Aimée Savoie.

Le groupe des « 12 » se réunit régulièrement depuis plusieurs mois pour peaufiner les détails de l’organisation visant à amasser des fonds pour l’entretien de ce jardin de roses. Selon la nouvelle directrice de la Fondation Aline-Letendre, Christine Poirier, il en coûtera environ 15 000$ par année pour entretenir le jardin. Notons que c’est la Fondation Aline-Letendre qui collabore depuis le début au projet et qui veillera à sa réalisation.

Deux expositions successives

La première étape de cette campagne de levée de fonds vient tout juste de commencer. Les 36 œuvres des artistes sont actuellement exposées à la Médiathèque maskoutaine et ce, jusqu’au 9 septembre prochain. De plus, on peut déjà se procurer des billets (au coût de 2$ chacun) pour le tirage d’une toile « collective » réalisée par les 12 peintres. Elle s’intitule « Vue sur le jardin » et préfigure ce qu’un patient de l’Hôtel-Dieu pourra voir de sa fenêtre de chambre. Le tirage sera fait le 23 octobre à l’Espace Rona du Centre des arts Juliette-Lassonde.

JPEG - 278 ko
 
Toile collective « Vue sur le jardin ».
( Acrylique 30 x 24.)

C’est au Centre des arts, d’ailleurs, qu’aura lieu un encan où seront proposés les 36 tableaux des artistes. L’encan aura lieu (sur invitation) le 23 octobre à 15 h 30, mais on pourra admirer les œuvres dès le 14 octobre. Entre temps, on pourra se procurer des affiches représentant certaines toiles, de même qu’un CD de l’artiste maskoutain Yvan Pion, sur lequel on retrouve la pièce « Testament d’infini » que le chanteur a d’ailleurs interprété lors de la conférence de presse, tirant quelques larmes parmi l’auditoire.

Des remerciements chaleureux

Yves Morier a remercié chaleureusement les partenaires qui se sont déjà manifestés. Outre les appuis financiers glanés ici et là, il a reçu un support appréciable pour la réalisation et l’impression du catalogue des œuvres, des affiches et des billets. Quelques commerces se sont aussi proposé pour la vente des billets : La boutique Moi et l’Autre, la boutique Monique Plus, la bijouterie Anodor et la biscuiterie Bourdages.

On pourra également se procurer des billets auprès des artistes participants : ces 11 femmes qui ont offert leur talent et leur temps à cette cause et sans lesquelles l’entreprise n’aurait pu voir le jour. Yves Morier, qui se définit lui-même comme un « agent rassembleur », réservait un merci tout particulier pour ces femmes de cœur.

JPEG - 238.3 ko
 
Au moment même où se tenait la conférence de presse, Pierrette Rochefort, horticultrice pour la Fondation Aline-Letendre, préparait déjà le terrain pour accueillir le jardin.
(Photo : PHF.)
Médiathèque maskoutaine
2720 rue Dessaulles
Saint-Hyacinthe
 
Centre des arts Juliette-Lassonde
1705 rue Saint-Antoine
Saint-Hyacinthe

www.ymorier.com

www.fondationalineletendre.com

Reportage de Bruno Beauregard sur TvCogeco :

JPEG - 126.8 ko
 
Tableaux de Sabina Blohm.
(Photo : PHF.)
JPEG - 229.6 ko
 
Tableaux de Doris Chassé.
(Photo : PHF.)
JPEG - 142.7 ko
 
Tableaux de Louise Cusson et de Marie-Andrée Frenière.
(Photo : PHF.)
JPEG - 149.6 ko
 
Tableaux de Jeanne Laplante-Gaudette et de Louise Latour.
(Photo : PHF.)
JPEG - 204 ko
 
Tableaux d’Aline Lavoie et d’Yves Morier.
(Photo : PHF.)
JPEG - 131.3 ko
 
Tableaux de Thérèse Ouellet-Ross et de Thérèse Quintal.
(Photo : PHF.)
JPEG - 124.3 ko
 
Tableaux de France Daoust.
(Photo : PHF)
JPEG - 142.6 ko
 
Tableaux de Rose-Aimée Savoie.
(Photo : PHF.)

Écrire un commentaire >

  • Re: 12 pinceaux… pour une promesse

    <p>Cher Paul-Henri.....Merci pour ce super reportage de notre conf&eacute;rence de presse<br /> Lan&ccedil;ant les activit&eacute;s automnales de notre collectif .... 12 pinceaux pour une promesse....</p> <p>Yves Morier.</p> <p>&nbsp;</p>

  • Re: 12 pinceaux… pour une promesse

    <p>Merci, M.Freni&egrave;re pour ce beau reportage.<br /> Une artiste du groupe des 12 pinceaux,</p> <p>Th&eacute;r&egrave;se Ouellet Ross</p> <p>&nbsp;</p>

  • Re: 12 pinceaux… pour une promesse

    <p>salut parrain, j&laquo;&nbsp;ai emprunt&eacute; un ordi pour voir tes choses comme promis. je suis tr&egrave;s fier de ton travail comme d&nbsp;&raquo;habitude. a la prochaine (9 oct) SO xxx</p>

  • Ajouter un commentaire