• Chroniques

LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

Sophie Brodeur

Ça faisait des mois que je disais à Isabelle, mon amie gréviste, que je voulais aller sur la ligne de piquetage des syndiqués de l’Hôtel des Seigneurs parce que j’avais le goût d’écrire quelque chose sur eux. J’ai été tellement occupée que j’ai fini par me dire que je ne pourrais pas le faire, que le conflit se règlerait avant. Ben non, finalement. Même si j’ai beaucoup tardé, le conflit perdure. Quand je me suis enfin rendue sur la ligne de piquetage, le 19 juin, les employés en grève en étaient à leur 238ème  jour de débrayage.

de gauche à droite: Olivier Joyal, Suzanne Hamel, Linda Dion, Marie-Thé Bouchard, Jean-François Montigny et, à l'avant, Isabelle Abran. ( photo : Sophie Brodeur) 238 jours, ça veut dire qu’ils ont passé l’automne, l’hiver, le printemps. Puisque l’été a commencé deux jours après ma visite, ils en sont à la quatrième saison du conflit. Le piquetage, c’est le fun, mais quand il ne se passe rien et que la dernière rencontre avec la partie patronale a eu lieu le 28 mars, c’est long. Une gréviste,  Carmen, m’a dit : « c’est long, mais on n’a pas le choix : c’est la sécurité d’emploi qui nous garde dehors.»

RAPPEL DES GRANDES LIGNES DU CONFLIT

En l’occurrence, c’est l’absence de garantie de sécurité d’emploi. Il s’agit en effet de  l’une des pierres d’achoppement de la négociation. L’employeur refuse jusqu’à maintenant de rendre la convention collective transférable advenant la vente du centre des congrès.

gauche à droite : Robin St-Pierre et Michel Valiquette ( photo : Sophie Brodeur ) « Avec  les modifications qui ont été apportées à l’article 45 du code du travail, la convention collective ne suit pas nécessairement lorsqu’une entreprise est partiellement vendue », m’explique de façon sommaire Robin St-Pierre, président du syndicat des travailleuses et travailleurs de l’Hôtel des Seigneurs - CSN. Advenant la vente du centre des congrès, des employés qui cumulent plusieurs années de service pourraient donc se retrouver, du jour au lendemain, gros-jean-comme-devant. Ils y tiennent, à cette clause, et c’est bien normal.

L’autre point sur lequel la négociation achoppe est le plan vert. Évidemment, ce plan amènerait  une réduction des heures de travail des préposées aux chambres. Selon Michel Valiquette, trésorier de la Fédération du commerce de la CSN, ce point est pourtant protégé dans l’ensemble des syndicats impliqués dans la négociation coordonnée du secteur de l’hôtellerie et même au Hilton Bonaventure, lui aussi propriété de SylverBirch. Selon lui, l’Hôtel des Seigneurs ne donne par l’heure juste dans cette négociation.

RÉCONFORTANTE SOLIDARITÉ

238 jours remplis de patience (pas le choix, dans les circonstances!) et agrémentés de beaucoup de solidarité, heureusement. Aujourd’hui était une de ces journées spéciales pour les grévistes. Deux autobus sont arrivés remplis de syndiqués CSN du secteur agro-alimentaire de la Fédération du commerce. Ils sont venus, le temps d’un diner, prêter main forte, manifester leur solidarité, et encourager leurs confrères et consœurs en conflit de travail. 

Je trouve qu’il y a quelque chose d’émouvant dans la solidarité syndicale. Des inconnus qui viennent appuyer la cause de personnes auxquelles ils se sentent, d’une façon ou d’une autre, liés. Souvent, ils font partie de la même fédération, mais qu’importe, ça n’enlève rien à la beauté du geste. Un jeune homme m’a dit, sur la ligne de piquetage : « Le syndicat, c’est rassembleur. On vit  beaucoup dans une société individualiste, mais il y a plus que ça. »

Écrire un commentaire >

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Excusez moi mais nous sommes toujours debout.......si vous avez les genoux parterre ce n est pas notre probleme. A ce que je sache il n y a rien de terminé. NOUS ALLONS NOUS BATTRE JUSQUA LA FIN.......EN ATTENDANT IL EXISTE DES TRANQUILISANT SUR LE MARCHE .....2 3 PETITES PILLULES ET CA VA VOUS CALMER .....

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    La moquerie est la fiente de l'esprtit critique.

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Je trouve cela déplorable tout ce qui peut se dire sur F.B face aux grévistes. A tout les non syndiqués ...est ce que vous avez pensés si un jour il y a un retour des grévistes à l interieur avec un nouveau propriétaire naturellement comment l ambiance va etre. C est presque impensable que nous puissions travailler les uns avec les autres....si ca continue de cette facon avec toutes les conneries qui peuvent se dire. Tous les grévistes ont encore un lien avec l hotel ce que vous n avez pas. Le meilleure scénario c est que nous puissions rentrer et que cette fois ci vous soyez dehors a votre tour. Et pour ceux qui sont à la retraite (Nellie) vous y aller un peu fort .....vous aimeriez qu'on vous dises que vous etes une niaiseuse...tres surprenant de votre part. Mme Rho je penses que vous feriez mieux d accrocher vos patins l heure de la retraite à sonné pour vous. Vous etes surement une des personnes les plus contesté sur la ligne. Votre crédibilité n était pas tres bonne à l intérieur ....elle l est encore moins sur la ligne avec tout ce que vous pouvez dire . Je trouve cela dommage que le tout se passe de cette facon. Pour terminé si je peux me permettre les cons de grévistes sont bcp plus civilisés que vous pouvez l etre en ce moment. Que ca vous plaise ou pas nous avons une grande solidarité et nous sommes toujours debout plus que jamais. Un greviste heureux et qui est capable de voir plus loin que son nez !!!!

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Cher gréviste heureux et qui peut voir plus loin que son nez... Tu ne te gènes pas pour nommer des gens, mais tu n'as pas le courage de te nommer...pour ce qui est d'accrocher mes patins, et bien, vous l'avez fait pour moi...maintenant devrais-je vous remercier....

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Cher grévistes fier de l'être. Ce n'est pas moi qui vous ai traité de conne ou quoi que ce soit, ce que vous vous n'avez pas hésiter a faire à quelques reprise. Je ne suis pas un trou de cul. J'ai moi aussi droit au respect, ce que vous avez omis de dire à certain de vos comparse. Je vous ai toujours laissé aller sans rien dire mais maintenant je peux, car je ne suis plus employés depuis de le 22 décembre, je peux donc vous dire que vous vous êtes tout simplement fait avoir avec votre syndicat. Et ne venez pas me dire que je ne sais pas de quoi je parle. J'ai été présidente de syndicat il y plusieurs année... c'est l'une des raisons pour laquelle ne plus jamais être syndiqué. J'y ai vu et entendu des choses qui m'ont fait friser les cheveux. Je ne crois VRAIMENT PAS que vos votes étaient démocratiques et que les gens se sentaient à l'aise de voter ce qu'il voulait. Mon respect pour vous les syndiqués n'est plus. J'espère sincèrement ne plus jamais avoir a travaillé avec l'un d'entre vous d'ici les 10 prochaines années, je ne me sens pas capable de vous pardonner.

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    J'ai une petite question .....Est-ce que vous avez vu le protocole de retour au travail que la partie patronale suggérait au syndiqués. Entre autre le congédiment d'un employe de plus de 28 ans de services ......p-c-que cette personne était entré avec un inspecteur et que certains cadres n avait pas aimé ce qui a provoqué une petite escarmouche. Vous aller me dire que c'est normal !!!!! de le congédier ..... Vous la madame qui a été présidente vous auriez accepté une chose pareille.... Sincèrement je crois que Sylver birch ne faisait rien pour qu il y est un retour . Je vous invites à vous procurer le document et soyez logique .....les syndiqués ont votés à 90% et d une facon tres honnete votes secrets .....ils avaient le choix de dire NON ou OUI . La ou je suis daccord avec vous madame la présidente il va de soit qu il serait difficille de vous retrouver un jour tous ensemble.

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Vous pouvez dire ce qui vous plaît, vous avez toujours mis la charrue devant les boeufs et peut importe ce que l'on dira... vous ne gagnerez pas plus ma confiance pour autant. Soyez solidaire jusqu'au bout. Mais moi personne je dis bien personne et encore moins un syndicat ne me dira ce que je dois dire ni penser. SilverBirch à été jusqu'a maintenant le MEILLEUR des employeurs, aucune autre entreprise ne m'avait autant donné et prouvé que je n'étais pas un numéro. Vous n'avez pas arrêter de dire qu'on ne vous comprenais pas. Et bien non je ne comprendrais JAMAIS les gens qui ne peuvent se défendre par eux-même. Maintenant que j'ai dit tout ce que j'avais sur le coeur je vais pouvoir ENFIN me trouver un emploi et ne plus penser à vous. Adieu

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Conseil .......vous pouvez déménager dans l Ouest .....sylver birch possede plusieurs hôtels de cette facon aucuns danger de rencontrer un sydiqué . Si vous croyez sincèrement que vous aviez le meilleur employeur. N'Est-ce pas une bonne idée !!

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    peut-être que cette personne méritait de ne pas revenir au travail. Si cette personne est malheureuse à travailler à cet endroit, elle n'a jamais pensé de travailler ailleurs.

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Je penses que cette personne ne méritait pas de se faire congédier. C'est une personne qui a toujours été respectés de ses collègues de travail et de ses patrons également. Je ne pense pas qu il était malheureux au contraire c'était un passionné de la cuisine .... La question n est pas de savoir si il était malheureux ...en tout cas pour le côtoyer de pres je ne pense pas que cette personne est malheureuse au contraire il avait plutôt une joie de vivre .....mettait de la gaieté dans nos journées ......je penses sincèrement que si nous réfléchissons tous que nous soyons sindiqués ou pas .....M. André Trépanier était un excellent employé.....C'est ce que j avais à dire . Pour terminé et bien André va poursuivre la bataille avec nous tous....

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Moi j,ai été syndiqué avec la CSN, comme vous j'ai vécu une grève. Au bout du compte j'ai tout perdu: ma job, ma femme, mes 3 enfants et finalement ma maison. Moi je sais avant que je fasse confiance à la CSN , les poules vont avoir des dents. Comme vous j'ai fait confiance jusqu'au bout. Mais quand j'ai tout perdu eux n'étaient pas là. Arrêtez de croire ce qu'on vous dit, faite votre propre idée!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Pour toi cher simplet, le compte à rebours est parti, il ne reste que quelques jours avant une annonce comme quoi l'hôtel des Seigneurs est vendu..... Tic tac tic tac .... On verra si tu as encore un emploi et si la vocation de l'hôtel reste. Je ne crois pas selon les rumeurs, même votre président c'est trouvé un autre emploi comme agent de sécurité au centre d'achat.... Tic tac tic tac... La réponse approche !

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Pour toi cher simplet, le compte à rebours est parti, il ne reste que quelques jours avant une annonce comme quoi l'hôtel des Seigneurs est vendu..... Tic tac tic tac .... On verra si tu as encore un emploi et si la vocation de l'hôtel reste. Je ne crois pas selon les rumeurs, même votre président c'est trouvé un autre emploi comme agent de sécurité au centre d'achat.... Tic tac tic tac... La réponse approche !

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Gréviste heureux mais évidement, trop peureux pour assumer ses idées et s'identifier!!! Belle solidarité!

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Bonjour à tous, Dans le cadre d'un cours au Cégep, je dois rédiger un rapport d'affaires et d'actualité et j'ai décidé de le faire sur la fermeture de l'Hôtel des Seigneurs. Cependant, j'aurais besoin de plus d'information afin de mieux comprendre tout le conflit. Par exemple, ça l'a débuté par la grève, etc... J'aimerais avoir tous les détails du conflit afin de mieux l'expliquer. Merci d'avance

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Bonjour Maude,Je t'invite à passer, devant l'hôtel, de JOUR, tu pourras constater toute la belle solidarité sur les trottoirs, sauf les lundis après-midi, évidement, moment où la solidarité se déplace pour recevoir le chèque qui incite à la dite-solidarité. Si tu es chanceuse, tu pourras peut-être, mais seulement si tu es vraiment très très chanceuse, tomber sur quelqu'un qui connaîtra les enjeux véritables et prendra le temps de te les expliquer. La plupart se contenteront de te dire que l'employeur leur refusait tout et qu'eux-autres, pauvres victimes de cette histoire, n'ont voulu que sauver leurs jobs... Peut-être aussi que tu pourrais attendre quelques jours: le méchant "employeur-verreux" enfin partie, le nouveau propriétaire amènera surement un vent de fraîcheur et d'espoir en ramenant des "planchers-minimum"... Mais au moins, le vilain ancien-employeur étant partie, les meilleurs employés replacés ailleurs grâce à "cette belle solidarité" qui a incité ceux qui tenaient à survivre dans le quotidien et qui donc, se sont replacés ailleurs, tous les espoirs seront alors permis.... Éblouis sans doute par une promesse de remise en place d'heures de sécurité de jours, tout d'un coup, vous entendrez parler de nouveaux arguments, tous plus convainquants les uns que les autres.... Seront-ils vraiment nouveaux? Pas vraiment... c'est juste que cette fois, ceux "d'en-avant" auront choisi de mettre l'emphase là-dessus... Maude, je te souhaite la meilleure des chances pour arriver à comprendre.... La majorité détentrice du droit de vote, n'a sans doute pas tout compris, pas plus que les silencieux qui ont observé à distance.... et probablement pas plus que ceux qui ont fait beauocup de bruit, ont pris la parole en levant le poing haut et fort en répétant des phrases toutes faites qui veulent tout dire parce qu'elles ne disent rien... Seules quelques personnes, bien placées, sont probablement détentrices de plusieurs morceaux qui nous manquent pour compléter le puzzle. Si tu mets la main dessus, je t'invite à nous les partager...

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    Bonjour Maude, Voici un syndicat qui a manipulé ses membres, un syndicat qui n'a malheureusement pas tenu compte des enjeux extérieurs tel la conjoncture économique, la situation particulière de l'hôtellerie au Québec, des enjeux du ralentissement du tourisme etc... Alors voilà aujourd'hui la démolition d'une partie de l'hôtel des Seigneurs, des pertes majeures d'emploi, la section du restaurant, des chambres autours, de l'atrium, de la piscine, des salles banquets de cette section, de la cuisine... Il y aura au moin 60 pertes d'emploi... Voilà que seuls des enjeux internes et nombrilismes ont été pris en cause.

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    J'en reviens pas tout simplement pas de ce que j'ai pu lire ici... Tout ces commentaires haineux, arrogants, gratuits et méchants à l'endroit des syndiqués de cette entreprise... Je salue la ténacité, le courage et la solidarité de ces employés en grève depuis plus d'un an...Laisser de côté les gens ignorants qui vous jugent gratuitement... Ils comprendront peut-être un jour le pourquoi de cette bataille! Solidarité!

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    C'est vrai que jusqu'à maintenant, les syndiqués font vraiment preuve de solidarité, du moins, avec tous ceux qu'ils n'ont pas exclu de leur syndicat... Par contre, il m'est difficile de croire en l'efficacité des moyens utilisés. À voir comment l'immeuble est en train de se faire détruire, petit à petit, il en restera probablement juste ce qu'il faut pour en faire une belle tour à bureaux... Une belle solidarité qui aura vraiment mené à l'objectif visé...

  • Re: LA GRÈVE À L’HÔTEL DES SEIGNEURS SE PROLONGE

    wouin.... vraiment efficace.... L'employeur "verreux" de Vancouver ayant vendu, le syndicat avait vraiment cru s'être débarassé "DU problème".... De toutes évidence, le nouveau propriétaire n'a pas été à la hauteur de vos attentes... Un autre fautif.... Résultat: lui va faire du $$$ avec sa tour à bureau et vous, chacun d'entre-vous qui vous vous êtes ridiculisés à vous présenter aux séances du conseil de la ville, à bloquer l'entrée de l'hôtel, à poser des cadenas aux barrières, à intimider tous ceux qui ont tenté de s'exprimer lorsque leur opinion allait à l'encontre de celle de vos élus, oui, oui, vous tous, avez tout perdu... à moins bien sûr, que ce soit l'objectif visé.... lorsqu'on sait que la majorité travaillait à temps partiel, de faire de l'$ non-imposable payée par le syndicat en plus des revenus que vous avez pu vous faire en ayant trouvé un autre emploi, peut-être que plusieurs d'entre-vous allez être triste que toute cette histoire se soit terminée, non pour la perte de vos emplois, mais bien pour la perte du montant hebdomadaire... Chapeau à ceux qui ont su y trouver leur compte... Maintenant, comme citoyenne de St-Hyacinthe, je vais croiser les doigts que vous allez dépenser votre argent dans notre ville, question de compenser un peu tout ce que vous nous avez fait perdre par la fermeture...

  • Pages

    Ajouter un commentaire