• Culture
CAFÉ DES ARTS

OSMOSE : Entrevue avec Vincent

Martin Veilleux

Osmose est un terme de chimie qui désigne un processus de diffusion de la matière. Mais à Saint-Hyacinthe, Osmose signifie plutôt un lieu de diffusion des arts, dynamique et novateur, dont on parle de plus en plus. Martin Veilleux, du journal Mobiles, a rencontré l’un des fondateurs de ce café des arts qui niche dans les locaux de l’Atelier Espace Temps, rue des Cascades. Vincent Michaux-St-Louis livre sa vision de ce projet emballant et quelques réflexions sur la vie culturelle maskoutaine. Photos de Nicolas Humbert.

JPEG - 59.4 ko
 
Vincent Michaux-St-Louis. Photo : Nicolas Humbert - MOBILES.

Mobiles - Qu’est-ce qu’Osmose, café des Arts ?

Vincent - Osmose, c’est d’abord un organisme à but non lucratif ayant pour mission d’aider la relève artistique, fournir à une personne, à un groupe, un premier contrat professionnel. Nous visons les artistes de la région et nous sommes ouverts aux artistes de partout.

Mobiles - Qu’elle est la vision d’Osmose, café des arts ?

Vincent - Établir un lieu physique où l’on trouve une salle de spectacle, un café, une salle d’exposition. Le projet Osmose se développe en partenariat. Cette idée est au centre de notre quotidien.

Actuellement, Osmose a emménagé dans le local de l’Atelier Espace Temps. Osmose est partenaire avec Les Productions Les trois Coups, troupe de théâtre. Il y a de la place pour l’implication des artistes. La création d’un organisme à but non lucratif permet l’ouverture aux idées, aux personnes, aux courants et ainsi, permettre une évolution dans le temps.

Le projet, grâce aux différents partenaires, tente de répondre aux besoins des artistes. Le café propose avec chaque artiste, un lieu de diffusion où ça ne coûte rien et où les revenus sont négociés au pourcentage. L’endroit est multidisciplinaire. On y retrouve aussi les services du traiteur La Garniture.

JPEG - 44.7 ko
 
Photo : Nicolas Humbert - MOBILES.

Mobiles - J’aimerais maintenant t’entendre parler de la culture, des idées que tu as à ce sujet à propos du milieu maskoutain.

Vincent - Les atouts de la ville de Saint-Hyacinthe en matière de culture sont indéniables, variés, nombreux. Il serait utile de rassembler tous les organismes à mission culturelle. Il serait utile de développer un calendrier de l’offre culturelle de façon à ce que chaque événement puisse atteindre son public.

Je vois la création d’une « Chambre de la Culture », inspirée du modèle d’une chambre de commerce. Susciter la volonté que Saint-Hyacinthe se développe avec la culture, et même devienne une capitale culturelle.

Il y a déjà des programmes éducatifs à contenu culturel dans certaines écoles, l’option théâtre du Cégep, des salles de spectacles, de nombreux lieux de diffusion. Il y a aussi un public, nombreux, actif, fidèle.

Mobiles - En terminant, si je viens chez Osmose, café des Arts, à quoi est-ce que je peux m’attendre ?

Vincent - Ça peut être un artiste en train de créer. On peut manger un sandwich, un repas, prendre un café. On reçoit une offre de s’inscrire à un cours. On peut voir une pièce de théâtre, une exposition, un spectacle musical.

Tu peux aussi te faire offrir de devenir membre du conseil d’administration. Tu peux être bénévole lors des différents événements. Autrement dit, ça risque d’être différent à chaque visite.

 

Osmose propose régulièrement des expositions, des spectacles et diverses activités culturelles. Pour connaître la programmation complète, il suffit de consulter leur site web ou encore leur page Facebook.

Par exemple, le vendredi 29 avril prochain, Osmose présente un spectacle de variétés mettant en scène des artistes de la relève. La présentation débute à 20 heures et le prix d’entrée est de 10$. Il s’agit d’un spectacle bénéfice pour aider Osmose à poursuivre sa mission. Une initiative à encourager.

Osmose, café des Arts, dans les locaux de l’Atelier Espace Temps, 1324 rue Des Cascades Ouest, 3e étage, Saint-Hyacinthe, 450-250-ARTS(2787).

www.osmosecda.org

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire