• Culture
Un Doublé à Expression

Place à la critique 2014 et le vernissage de Dimorphisme

Sophie Brodeur

Le vendredi 2 mai avait lieu à Expression un double événement : la remise des prix du concours Place à la critique 2014 et le vernissage de Dimorphisme, l’exposition des finissants en Arts visuels et médiatiques du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Le public est venu nombreux pour cet événement. Pour les étudiants en Arts visuels et médiatiques, cette soirée et l’exposition qui la suit représentent l’aboutissement de leur projet de fin d’études. Pour les gagnants du concours Place à la critique 2014, la réception de leur prix symbolise une consécration puisqu’ils se sont démarqués parmi les 450 participants au concours. Pour le reste du public, commanditaires, dignitaires et amateurs d’art, il s’agit d’une occasion unique de participer à une soirée haute en couleurs et d’admirer les œuvres captivantes et variées réalisées par les étudiants.

12e édition du concours Place à la critique 2014

Gagnants et commanditaires place à la critique 2014. photo: Claude Mercier Ana Maria Tanguay, éducatrice spécialisée en art à Expression, a animé la soirée. Plusieurs intervenants se sont succédé au micro, en commençant par Marcel Blouin, suivi de Jean-Marie Pelletier, respectivement directeur général et artistique et président d’Expression, qui en ont profité pour réitérer leur profond engagement envers le projet de musée régional de Saint-Hyacinthe. Les députées Marie-Claude Morin et Chantal Soucy ont ensuite pris la parole et ont notamment souligné l’apport important d’Expression dans la diffusion de l’art contemporain dans la région de Saint-Hyacinthe.

Le concours Place à la critique portait cette année sur l’exposition Démarches2 : exposant deux qui s’est tenue à Expression du 8 février au 20 avril dernier. Cette exposition regroupait une quarantaine d’œuvres de la collection de Bernard Landriault et Michel Paradis. Ces collectionneurs s’intéressent particulièrement aux démarches des artistes dont ils collectionnent les œuvres. À travers les œuvres collectionnées, leur démarche de collectionneurs se prête alors elle aussi à l’observation, d’où le titre de l’exposition.

Les participants au concours devaient produire soit une création littéraire, soit une critique d’art ou encore une œuvre picturale en lien avec l’exposition. Les gagnants, six pour des textes et deux pour une création picturale, ont été annoncés tour à tour par les différents commanditaires des prix. Geneviève Jacques, Laurence Gagné, Jean-François Cloutier, Rosa Angela Frittitta Hallak, Virginie Martin, Andric Roy-Doyon, Charlie Larrivée, Alicia Fredette et Virginie Chagnon ont reçu leurs prix avec fierté.

Dimorphisme, l’exposition des finissants en Arts visuels et médiatiques

Christian Parent, professeur en Arts visuels et médiatiques au Cégep de Saint-Hyacinthe a ensuite pris la parole. Il a d’abord souligné l’étroit partenariat d’Expression avec le Cégep pour la tenue de cette exposition qui en est à sa dixième édition. Puis il a rappelé l’engagement des étudiants qui ont travaillé durant la session d’hiver à créer l’œuvre qu’ils y présentent.  Il a parlé de la grande qualité des œuvres présentées par cette cohorte d’étudiants qui est la dernière à terminer un DEC en Arts visuels et médiatiques puisque le programme a été profondément révisé et s’appellera désormais Arts visuels.

Les œuvres « Compromis » de Catherine Laflamme et « Salle d’égalité » de  Michaëlle Morasse-Dubuc, ont été choisies pour s'ajouter à la collection d'oeuvres d'étudiants en Arts visuels du Cégep de Saint-Hyacinthe. Photo : Claude Mercier Là encore, des prix ont été remis : le prix d’excellence à Noémie Naud-Dubé et le prix de persévérance à Félicité Mainville. Deux autres prix prenaient la forme d’un achat par le Cégep de Saint-Hyacinthe de deux œuvres faisant partie de l’exposition. Les œuvres « Compromis » de Catherine Laflamme et « Salle d’égalité » de  Michaëlle Morasse-Dubuc portent à huit le nombre d’œuvres d’étudiants en Arts visuels et médiatiques possédées par le Cégep et exposées en ses murs. Les œuvres choisies cette année ont été dévoilées par Catherine Sylvain et Christian Parent. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que les 28 étudiants de la cohorte ont applaudi leurs collègues primés.

Deux étudiantes sont ensuite venues au micro expliquer la signification de dimorphisme, le titre de l’exposition, qui signifie la capacité de prendre deux formes distinctes. Ce mot illustre très bien que, même si tous les étudiants ont reçu la même formation, ils l’ont tous mise en pratique de façon différente et ont obtenu des résultats uniques.  La soirée s’est poursuivie par la visite de l’exposition où les visiteurs ont pu échanger avec les artistes présents.

Les textes et les créations picturales des gagnants du concours Place à la critique 2014 seront publiés sur le site d’Expression.  www.expression.qc.ca/

L’exposition Dimorphisme se poursuit à Expression jusqu’au 11 mai 2014.

Écrire un commentaire >

  • Re: Place à la critique 2014 et le vernissage de Dimorphisme

    Bonjour madame Brodeur, Je m`appelle Rosa Angela Frittitta Hallak, je suis une des gagnantes du concours Place à la critique 2014, mention francisation . Je vous remercie pour les gratifiants mots écrits en votre article. Juste une petite observation,mon non de famille a été mal écrit. Est-qu`il est possible de le corriger,s'il vous plaît? Merci beaucoup.

  • avatar

    Re: Place à la critique 2014 et le vernissage de Dimorphisme

    La correction est faite. Merci pour votre intérêt.

  • Ajouter un commentaire