• Politique
LETTRE OUVERTE

Bonjour madame, on peut vous aider ?

la Rédaction

- LETTRE OUVERTE

JPEG - 32.9 ko
 
Lyne Goulet.

Combien de fois avez-vous entendu cette phrase ? Au magasin, principalement, là où le but premier n’est pas de vous aider, évidemment, mais bien de vous faire dépenser ? Au service à la clientèle de telle ou telle compagnie pour ultimement vous faire comprendre que vous n’avez pas de problème, c’est juste que vous n’avez pas bien compris les politiques de la compagnie ? Quelle est la dernière fois où vous vous êtes sentie écoutée, comprise et respectée ? Il y a fort à parier que vous êtes plutôt désabusée, méfiante envers ceux qui veulent votre bien, trop nombreux étant ceux qui ont essayé de l’avoir !

Moi, je m’interroge… Au vu de toutes les avancées au point de vue du respect des droits des femmes, de toutes les revendications ayant débouché sur de meilleures conditions de travail, salariales, considérant que les anciens stéréotypes s’émoussent, lentement, certes, mais quand même ; considérant tout ça, si vous aviez voix au chapitre, si vous pouviez vous sentir vraiment écoutée, comprise et respectée, saisiriez-vous l’occasion, ou êtes-vous déjà rendue au ‘’bof’’ existentiel ? J’ose croire que l’étincelle ne demande qu’à jaillir. Nous sommes, d’ores et déjà, à l’aube d’une campagne électorale où vous aurez une décision à prendre. ‘’Quel parti ? Quel candidat ? C’est quoi la gauche, la droite ? Ça change quoi dans ma vie de tous les jours ? Où est ma place là-dedans ?’’ Dans les semaines qui viennent, vous serez à nouveau sollicitée. On vous fera miroiter monts et merveilles, ou on tentera de vous faire peur. Permettez-moi de vous donner quelques trucs, pour alimenter votre réflexion : seuls, à votre esprit, devraient s’imposer les principes suivants : égalité de droits, juste répartition des ressources, transparence, honnêteté et, surtout, respect. Peu nous importent les sondages, le charisme de tel ou tel chef, son attitude de gagnant ou non ; ce qui importe vraiment, c’est ce qu’il ou elle a à dire, bien sûr, mais plus encore comment ses propos se traduiront en concret dans votre quotidien. Pas de chicane, pas de manœuvres électoralistes, pas de discours grandiloquents ou de ‘’on verra…’’ Juste du sérieux, en toute solidarité.

Oui, dans les prochaines semaines, vous serez sollicitée, et, à titre de militante, je serai sans doute de celles et ceux qui vous appelleront. On prendra le temps de jaser devant un bon café pendant la sieste des enfants ou à la fin de votre journée de travail. Je lance un appel à toutes les femmes qui veulent questionner, comprendre, s’impliquer. Vous êtes mère ? Monoparentale ? Épouse ? En emploi ou au chômage ? Votre réalité doit être mise sur la table, on va se dire les vraies affaires !

Québec solidaire a besoin de vous, travaillons ensemble !

Lyne Goulet

Responsable des communications

Québec solidaire Saint-Hyacinthe

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire