• Société
Grève étudiante

300 manifestants dans les rues de Saint-Hyacinthe

Nicolas Humbert

Environ 300 manifestants ont marché aujourd’hui dans les rues de Saint-Hyacinthe, du Cégep jusqu’au parc Casimir-Dessaulles.

« Il y a eu ce genre de manifestation un peu partout au Québec, a déclaré Anthony Chiasson-Leblanc, président du Regroupement des Étudiantes et Étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe (RÉÉCSH). Nous voulions « démontréaliser » le mouvement, montrer qu’il n’y a pas que les étudiants du Plateau qui sont impliqués. C’est l’ensemble des québécois qui se sent concerné par la hausse des frais de scolarité. Nous sommes d’ailleurs appuyés par nos enseignants, par l’ensemble des syndicats, par beaucoup de municipalités, par de très nombreux groupes sociaux et communautaires, et même par la FADOQ (Fédération de l’Âge d’Or du Québec )... »

JPEG - 62.7 ko
 
Manifestation étudiante à Saint-Hyacinthe, le 27 mars 2012. Ph. Nelson Dion / journal Mobiles

La marche a duré 1 heure et 30 minutes « pendant lesquelles d’innombrables chauffards [sic] nous ont salué, klaxonné. Certains poussant même l’audace à improviser un rythme endiablé avec leur klaxon » pouvait-on lire ce soir sur la page Facebook du Réécsh. Et plus bas : « Chose certaine, tant que des étudiants seront en grève, la défaite n’est pas envisageable »

Alors, la grève des étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe va-t-elle être reconduite pour une troisième semaine ? Le vote se tiendra demain, au terme de l’assemblée générale qui débute à 11h.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire