• Société
Colloque de Forum 2020

Favoriser l’implication citoyenne des immigrants

Jeudi dernier, le 29 mars, se déroulait un colloque sur l’intégration et l’implication citoyenne, initié par l’organisme Forum 2020. Cet organisme, qui est en fait un consortium issu du milieu maskoutain, a pour mission de dynamiser le développement sociodémographique de la région de Saint-Hyacinthe par le biais de l’immigration.

Nous savons tous et toutes qu’à cause du vieillissement de la population nos gouvernements ont ouvert la porte à l’immigration afin de recevoir de la main-d’œuvre qualifiée de l’extérieur. Malheureusement, il y a plusieurs lacunes et l’intégration de ces gens venus de loin n’est pas si facile.

JPEG - 377.2 ko
 
Éric Charest, professeur en gestion des ressources humaines à l’École nationale d’administration publique (Ph. Chantal Goulet)

C’est ce qu’on pouvait constater en écoutant les trois conférenciers invités lors de cet événement. Monsieur Éric Charest, professeur en gestion des ressources humaines à l’École nationale d’administration publique, a questionné les participants par rapport aux mesures inclusives dans leurs entreprises, ainsi que sur les défis de la diversité culturelle et la gestion des équipes multiculturelles. Madame Michèle Vat Laaroussi, docteure en psychologie et professeure en travail social à l’Université de Sherbrooke, a fait réfléchir les participants à propos des mécanismes en place concernant l’approche inter-culturaliste favorisant l’intégration. Sa principale interrogation était de savoir si l’adaptation des nouveaux arrivants dans la vie maskoutaine était réellement favorisée et, si oui, par quels moyens. Finalement, monsieur André Jacob, sociologue, travailleur social et professeur associé à l’école de travail social de l’UQAM, a demandé aux participants à quel point les sphères politiques étaient représentatives de la diversité culturelle et comment favoriser la participation citoyenne des Québécois issus de minorités.

JPEG - 377.5 ko
 
Guylaine Lavoie d’Emploi Québec, Éric Charest et Amélie St-Jean de la Chambre de Commerce les Maskoutains (Ph. Chantal Goulet)

Ce colloque aura permis de prendre conscience que les Maskoutains ont encore bien des efforts à faire pour vraiment accepter et inclure ces nouveaux Québécois, et ce, à tous les niveaux : tant les instances politiques, culturelles que sociales ont du pain sur la planche. À ce titre, il est légitime de se demander qui seront nos décideurs de demain. Les nouveaux travailleurs ne sont pas seulement de la main-d’œuvre, mais des personnes désireuses de participer activement à leur nouveau milieu de vie et appelées à occuper des postes importants, à assumer des responsabilités citoyennes de plus en plus larges. Ils sont ici pour bâtir le Québec de demain et c’est pourquoi il faut, dès aujourd’hui, leur communiquer la fierté d’être Maskoutain.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire