• Société
GRÈVE ÉTUDIANTE

Les étudiants du cégep de Saint-Hyacinthe rejettent « l’entente »

Par webmestre

Suite à « l’entente » conclue entre le gouvernement et les différents représentants étudiants et syndicaux, les étudiants du cégep de Saint-Hyacinthe se sont prononcés contre cette entente –qui est qualifiée d’offre par plusieurs– dans une proportion de 580 voix contre 380 voix avec une seule abstention.

C’est lors d’une longue assemblée qui dura au-delà de trois heures que les étudiants maskoutains ont pu finalement se faire entendre quant aux récentes tournures des événements dans la crise politique qui sévit actuellement au Québec. La durée de cette assemblée fut prolongée conséquemment à des mésententes sur la procédure à suivre. La majorité des gens présents à l’assemblée avaient déjà pris position lors du point d’information dans lequel Léo Bureau-Blouin a pu répondre à plusieurs questions, et peut-être même avant, puisque cette « entente » est très critiquée chez les militants grévistes, tandis que certains y ont perçu leur salut afin d’obtenir un retour en classe.Dès le début de l’assemblée générale, quelqu’un a sollicité de battre la proposition d’assemblée pour faire avorter celle-ci. Malgré qu’une forte quantité des gens ait semblé en faveur de cette idée, la majorité des deux tiers suffisante pour battre la proposition d’assemblée ne fut pas atteinte. Il manquait une dizaine de voix. C’est à ce moment qu’eut lieu un débat de procédure entre le président et certains participants. Ensuite, la plénière fut abrogée pour faire place au vote qui aurait comme conséquence de rejeter ou d’accepter l’offre.

Pour une première fois, les étudiants ont opté pour une vote « assis/debout », mais non sans quelque résistance alors que quelqu’un proposa le vote secret. En bout de ligne, c’est sous la recommandation du président de l’assemblée que le vote se déroula de cette façon puisqu’un énième débat de procédures semblait vouloir s’enclencher de nouveau. Les gens semblaient également exaspérés par la longueur de l’assemblée. Des représentants de l’association étudiante qui se sont partagé des sections ont pu compter le nombre de voix pour chaque prise de position.

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire