• Société
Grève étudiante

Malgré les doutes et les tensions la grève est reconduite pour une quatrième semaine

Par webmestre

Les étudiants contre la hausse des droits de scolarité du cégep de Saint-Hyacinthe ont de nouveau reconduit la grève pour une quatrième semaine consécutive. Le vote secret a permis aux grévistes de poursuivre les moyens de pression sur le gouvernement libéral dans une proportion de 53,8 % contre 45,5 %.

C’est dans une atmosphère tendue que s’est déroulée l’assemblée générale extraordinaire du RÉÉCSH. À la suite d’un communiqué émis par la direction du collège évoquant les conséquences d’une éventuelle poursuite du boycott des cours, le syndicat des professeurs et l’association étudiante ont tenu à éclaircir certains sujets suscitant l’inquiétude. Notamment, une date butoir pour l’utilisation de la passe écolo et des dates de reprise des cours. Des allégations qui ont été démenties par les présidents respectifs des deux groupes.

JPEG - 79 ko
 
(Ph. Nelson Dion)

Une personnalité connue du groupe Les Zapartistes, Christian Vanasse, est venu s’adresser à la foule tout en militant en faveur de la grève. Il rappelé aux étudiants l’importance d’exercer leur droit à la démocratie et a souligné la beauté et l’ampleur du mouvement étudiant.

JPEG - 35 ko
 
Le Zapartiste Christian Vanasse (Ph. Nelson Dion)

Absent lors de la période d’information qui précède habituellement une assemblée générale, Léo Bureau-Blouin a été victime d’un accident de la route d’ordre mineur. Néanmoins, et visiblement en retard à cause dudit accident, ce dernier a pu faire son discours lors de la période destinée à la plénière. Il continuer de motiver les étudiants à poursuivre la grève, qui d’ailleurs tire à sa fin.

À la suite de l’annonce matinale de la bonification du système de prêts et bourses universitaire de la ministre de l’éducation, Line Beauchamp, le président de la FECQ, M. Bureau-Blouin, a affirmé que l’association est en voie d’obtenir des discussions avec des délégués du cabinet du ministère de l’éducation. Alors que la date fatidique du 10 avril approche, il également dit aux étudiants que plusieurs membres de la direction respective des cégeps et universités se pressent vers le téléphone à l’heure actuelle pour que des négociations s’entament entre les mouvements étudiants et le gouvernement de Jean Charest.

Si l’impasse semble se dénouer, plusieurs étudiants, visiblement irrités par la durée, ou même la tenue de la grève s’étaient préparé des discours pour faire valoir leur point de vue au micro pendant la période de plénière.

Écrire un commentaire >

  • Re: Malgré les doutes et les tensions la grève est ...

    <p>Le gouvernement lib&eacute;ral de Jean Charest s&rsquo;ent&ecirc;te bien souvent, comme il l&rsquo;a fait dans les dossiers du gaz de schiste et de la commission d&rsquo;enqu&ecirc;te sur la construction.</p> <p>Le seul langage qu&rsquo;il comprend, c&rsquo;est celui de la mobilisation massive et ininterrompue.</p> <p>Je ne suis pas &eacute;tudiant cette ann&eacute;e, j&rsquo;ai pris une ann&eacute;e de r&eacute;flexion. Je viendrai cependant &agrave; la manifestation qui aura lieu samedi le 14 avril.</p> <p>Si vous croyez en une soci&eacute;t&eacute; plus &eacute;galitaire o&ugrave; tous peuvent s&rsquo;&eacute;duquer convenablement et librement, venez marcher dans les rues samedi &agrave; Montr&eacute;al&nbsp;!</p> <p class="hyperlien">Voir en ligne : <a class="spip_out" href="https://www.facebook.com/events/279237102159294/" target="_blank">Manifestation populaire du 14 avril&nbsp;: Pour un Printemps qu&eacute;b&eacute;cois&nbsp;!</a></p> <p>&nbsp;</p>

  • Ajouter un commentaire