• Société
LA MANIF À LA BOURSE DE MONTRÉAL

Saint-Hyacinthe y était !

la Rédaction

Le 16 février, tôt le matin, un autobus rempli « d’agents de transformation sociale » partait de Saint-Hyacinthe pour rejoindre le blocage de l’édifice de la bourse de Montréal, une manifestation orchestrée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics.

Le groupe d’une quarantaine de personnes, y compris des militantes en provenance de Beloeil, a pris la route à sept heures, après avoir reçu la visite matinale de l’attachée politique d’Émilien Pelletier, député péquiste de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale, qui leur transmettait son appui et ses encouragements.

JPEG - 131.5 ko
 
Une partie du groupe qui a pris la route vers la bourse de Montréal.
Photo : CDC des Maskoutains.

En majorité des femmes, les militantes se sont jointes à la foule qui bloquait les entrées au bâtiment. Des groupes communautaires et syndicaux de tout le Québec les ont accueillies avec chansons et slogans contre la tarification et les hausses de frais des services publics.

Porter le message au gouvernement

Dans un communiqué émis le jour même par la Corporation de développement communautaire des Maskoutains, on peut lire : « Aujourd’hui, nous allons porter un message au gouvernement. La population québécoise ne se laissera pas passer la facture sur le dos ! Il existe des alternatives fiscales aux hausses et à la privatisation, et c’est ce que nous allons leur présenter. »

« Pour avoir du pouvoir de négociation, il faut se doter d’un poids dans la balance. Pour que la population ait du poids, il faut qu’elle manifeste et qu’elle dérange. Aujourd’hui, nous avons dérangé le système, et nous n’arrêterons pas avant d’être entendus ! »

JPEG - 155.1 ko
 
Sébastien Girard, de la CDC des Maskoutains, était l’un des organisateurs de la délégation maskoutaine.
Photo : CDC des Maskoutains.
JPEG - 68 ko
 
Les policiers étaient très présents lors de la manifestation.
Photo : CDC des Maskoutains.

La coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics s’oppose à la hausse des frais de scolarité, à la hausse de 500$ annoncée des tarifs de l’hydroélectricité et à la hausse des tarifs en santé.

En contrepartie, les militants proposent des alternatives fiscales, notamment l’ajout d’un pallier d’imposition pour les mieux nantis, la lutte à l’évitement et à l’évasion fiscale et la modulation des taxes à la consommation en fonction des biens achetés. Ces solutions combinées génèreraient des revenus pouvant aller jusqu’à 2 500 000 000 $.

Pour de l’info sur la coalition :

www.nonauxhausses.org

Pour la mobilisation maskoutaine :

CDC des Maskoutains : www.cdcmaska.org

EN COMPLÉMENT :

Écrire un commentaire >

  • Re: Saint-Hyacinthe y était !

    <p>Excellent&nbsp;! Bravo &agrave; tous et merci Mobiles de transmettre cette information&nbsp;!</p> <p>&nbsp;</p>

  • Ajouter un commentaire