• Le plus+

Les baby-boomers, encore eux autres…

Collaboration Spéciale

COMMANDITÉ PAR COMPLEXE LE SAPHIR

Il me semble que cette génération soit maintenant maudite tant elle a bouleversé le paysage social et économique du Québec depuis 1945. La voici à l’heure de la retraite où elle forme encore la génération la plus nombreuse, tellement qu’on ne veut plus qu’elle parte du marché du travail. Elle est très difficile à remplacer avec le manque de main-d’œuvre actuel. D’ailleurs, une tentative fut faite pour augmenter l’âge de la retraite à 67 ans. Ce n’est pas pour rien !

Maintenant, elle transforme aussi le marché immobilier local. Les boomers veulent voyager et profiter de la vie tandis qu’ils ont encore la santé et qu’ils en ont le temps. Leur maison fut leur meilleur placement : un fonds de pension pour plusieurs. Aujourd’hui, l’idée est de ne plus se préoccuper d’entretenir de grandes demeures puisque les enfants sont partis depuis longtemps. Plusieurs optent ainsi pour des logements spacieux ou des condos en ville, près des services, afin de s’offrir du bon temps.

La génération boomers fut la première branchée et la première à voyager, transmettant ce goût à ses enfants. Elle connaît les complexes tout inclus dans le Sud. Par conséquent, plusieurs boomers recherchent désormais, ici, le même style de logements qui allient confort et aspects pratiques. C’est pourquoi nous observons la construction d’immenses résidences pour personnes retraitées autonomes dans plusieurs villes du Québec. La demande pousse le marché dans cette direction.

Cette génération fut aussi la première à observer la séparation des couples. Plusieurs préfèrent demeurer seuls dans leur appartement, sans avoir à faire de compromis. De plus, leur famille est généralement composée de quelques enfants seulement, contrairement à la génération précédente aux familles nombreuses. Ainsi, le fait de vivre en communauté brise cet isolement et nécessite moins de surveillance de la part des autres membres de la famille (enfants, frères et sœurs). Ces résidences offrent de multiples services de santé et de loisirs à une clientèle avisée. La santé étant un enjeu important, les piscines et gymnases deviennent donc un attrait supplémentaire.

Signe de la vie, l’avenir, c’est maintenant pour les boomers. La lecture et la marche sont leurs principales activités. Pour ceux qui en ont la possibilité, le jardinage et l’horticulture restent également très populaires. Les jardins communautaires offrent une solution attrayante à ceux qui demeurent en logement. C’est aussi la génération à la recherche de la jeunesse éternelle. Je constate à quel point la moto est in, apportant un sentiment de liberté et d’aventure.

Au niveau des préoccupations des boomers plus jeunes : la condition de santé fragile de leurs vieux parents, et leur propre condition physique. Ce phénomène crée une pression double sur le système de santé. Vous n’avez qu’à constater le nombre de cancers et autres maladies autour de vous. Les hôpitaux débordent, et ce n’est pas une coïncidence. C’est toujours l’effet du grand nombre des boomers qui provoque ça. Cette pression pesa sur les écoles lorsqu’ils étaient jeunes, sur le marché de l’emploi au début leur vie d’adulte et, maintenant, elle s’exerce sur les services de santé. Le décès des vieux parents et l’héritage laissé permettent aux boomers de profiter un peu plus du temps qui leur reste. Aujourd’hui, ils peuvent se payer des appartements plus luxueux, avec de meilleurs soins sur place. C’est ce qui explique la grande tendance du marché immobilier actuel !

Boomers, profitez bien de la vie, car elle est belle !

Sylvain Chassé

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire