• Communiqué

Un palais de justice temporaire pour permettre la construction d’un nouveau palais de justice

Alexandre D'Astous

Les travaux de construction d’un palais de justice temporaire, à Saint-Hyacinthe, ont été lancés pendant la semaine du 24 janvier à la suite d’une annonce du ministre de la Justice et ministre responsable de la région de la Montérégie, Simon Jolin-Barrette, et de la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy.

Me Claude Germain, président de l’Association des avocats et avocates du district de Saint-HyacintheLe palais temporaire sera situé au 3800, avenue Cusson, à Saint-Hyacinthe, dans un ancien supermarché Super C. Dès l’automne 2021, les activités judiciaires y seront transférées pour permettre la démolition du palais de justice actuel et la construction d’un nouvel édifice sur le terrain de la rue Dessaulles. La réalisation de ces projets est sous la responsabilité de la Société québécoise des infrastructures (SQI).

Les activités du district judiciaire de Saint-Hyacinthe devraient se tenir dans le palais temporaire pendant trois ou quatre ans. « Si c’est dans moins de cinq ans, ce sera une victoire. Ça fait plusieurs décennies qu’un nouveau palais de justice est réclamé. Le bâtiment actuel ne répond pas aux normes. Il n’y a pas assez de salles et il y a des problèmes de ventilation et d’infiltrations. C’est un édifice désuet qui ne permet plus la pratique actuelle du droit. Les salles du nouveau palais devraient être beaucoup mieux pourvues en équipements informatiques pour permettre de faire des opérations à distance, un phénomène accéléré par la pandémie de la COVID-19 qui devrait rester après la pandémie », a souligné le président de l’Association des avocats et avocates du district de Saint-Hyacinthe, Me Claude Germain, du cabinet Sylvestre et Associés.

Assurer la justice pendant la construction du nouveau palais

« Je suis heureux d’annoncer aujourd’hui le début de la construction du palais de justice temporaire de Saint-Hyacinthe. Celui-ci sera aménagé de façon fonctionnelle et sécuritaire, et ce, dans le respect des normes sanitaires en vigueur. Il permettra d’assurer un accès à la justice à la population maskoutaine le temps nécessaire à la construction du nouveau palais », a déclaré le ministre Jolin-Barrette.

Tous les services offerts actuellement au palais de justice de Saint-Hyacinthe seront maintenus dans le palais de justice temporaire.

Une étape incontournable

« Le début de la construction du palais de justice temporaire est une étape incontournable pour doter Saint-Hyacinthe d’un nouveau palais de justice moderne et sécuritaire répondant aux besoins de tous. Je tiens à remercier mon collègue, le ministre de la Justice, pour cette annonce tant attendue par les membres de la communauté juridique ainsi que par les citoyens de la grande région de Saint-Hyacinthe », a commenté la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy.

Construit en 1963, le palais de justice de Saint-Hyacinthe ne répond plus aux normes et se trouve dans un piètre état. La construction du palais temporaire est évaluée à 16,2 M$, tandis que la démolition du palais actuel et la construction d’un nouvel édifice coûteront autour de 80 M$.

« À partir du moment où les travaux débutent, ça devient enfin une réalité. Par contre, nous avons toujours peur d’être pris dans le palais temporaire pour 10 ans. Le palais temporaire ne peut pas accueillir tout le monde. Des choix ont été faits », a précisé Me Germain.

Construit en 1963, le palais de justice de Saint-Hyacinthe ne répond plus aux normes et se trouve dans un piètre état. Photo : Nelson Dion

Écrire un commentaire >

  • Palais de justice St-Hyacinthe

    Plutôt que de dépenser $16M pour un palais de justice "temporaire", pourquoi ne pas plutôt acquérir un nouveau terrain et y ériger directement un nouveau Palais et vendre le terrain et l'immeuble actuel à des promoteurs immobiliers?

  • Ajouter un commentaire