• Politique

Une aide financière de 800 000 $ de Québec pour donner un second souffle au centre-ville

Carl Vaillancourt

Campagne de publicité, éclairage de la rue des Cascades, Festival Bouffe, Bière et Boisson et aménagement d’une terrasse pour le 1555 Marché public; voilà les quatre principales actions qui permettront de relancer le centre-ville de Saint-Hyacinthe après les deux ans de pandémie qui auront fragilisé la vitalité économique du secteur. La subvention de 800 000 $ octroyée par le ministère de l’Économie et de l’Innovation arrive à un bon moment pour les acteurs du milieu.

Campagne de publicité, éclairage de la rue des Cascades, Festival Bouffe, Bière et Boisson et aménagement d’une terrasse pour le 1555 Marché public; voilà les quatre principales actions qui permettront de relancer le centre-ville de Saint-Hyacinthe après les deux ans de pandémie qui auront fragilisé la vitalité économique du secteur. Photo : Nelson Dion

« Ce plan de relance des activités, c’est ce que nous avions de besoin en ce moment. La pandémie a fragilisé beaucoup de commerces. La SDC travaille déjà sur la campagne de publicité qui permettra de faire briller le centre-ville ici localement, mais aussi partout dans la région de façon à séduire les gens d’ailleurs afin de faire découvrir nos richesses locales comme le Marché public », a fait savoir le directeur général de la SDC centre-ville Saint-Hyacinthe, André Marcotte.

La campagne de publicité financée à hauteur de 300 000 $ sera diffusée dès ce printemps. Le concept devrait être dévoilé prochainement, mais il sera divisé en deux volets : commercial et événementiel. La campagne publicitaire sera visible sur les médias sociaux, sur les panneaux d’affichage ainsi que sur le Web. Le maire de Saint-Hyacinthe s’est réjoui de cette aide financière provenant de Québec.

« On le sait, ça fait deux ans que la COVID-19 affecte beaucoup nos artisans locaux. Nous sommes heureux de pouvoir leur donner un coup de main. La Ville s’est engagée aussi à offrir un soutien financier pour une série d’initiatives qui permettront de stimuler le nombre d’activités organisées au centre-ville de Saint-Hyacinthe », a ajouté André Beauregard.

Le maire de Saint-Hyacinthe, André Beauregard et la députée provinciale, Chantal Soucy. Photo : Gracieuseté

Malgré la fin de l’entente entre la SDC centre-ville Saint-Hyacinthe et l’entreprise qui avait installé les lumières qui tapissaient la rue des Cascades depuis maintenant trois ans, un nouveau décor prendra forme cet automne grâce à un projet de lumières multicolores avec la technologie à DEL qui seront installées sur la rue des Cascades. Au coût de 50 000 $, le système d’éclairage composé de lumières qui alternent de couleurs permettra d’animer le centre-ville. L’objectif est de créer une ambiance festive cet automne.

Miser sur l’événementiel en 2023

Parmi les projets annoncés, la Ville de Saint-Hyacinthe entend s’inspirer du Festival Bières et Saveurs de Chambly, un événement reconnu en Montérégie où les adeptes de bières de microbrasserie peuvent découvrir des produits locaux, afin de créer son propre Festival Bouffe, Bière et Boisson. L’événement se tiendra du 11 au 14 mai 2023 au parc Casimir-Dessaulles.

La députée locale de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, s’est réjouie de la venue d’un événement rassembleur au centre-ville qui permettra de faire rayonner les producteurs locaux de la région maskoutaine.

« C’est une excellente nouvelle pour la région de Saint-Hyacinthe. Il y a tant de producteurs qui ont développé une expertise et des recettes uniques. En plus, Saint-Hyacinthe se démarque pour ses produits sans alcool, donc c’est dire qu’il y en aura pour tous les goûts », a tenu à rappeler la députée de Saint-Hyacinthe, précisant que la subvention pour ce projet spécifique avoisine 100 000 $.

 

Avec la construction de la Place Frontenac derrière le Marché public, la Ville de Saint-Hyacinthe entend investir dans l’aménagement d’une terrasse derrière le bâtiment emblématique du centre-ville de Saint-Hyacinthe. Une enveloppe budgétaire de 350 000 $ permettra d’améliorer l’aménagement en y ajoutant du mobilier et de la verdure afin de lutter contre les îlots de chaleur.

Le petit bâtiment qui donne sur la rue Saint-Antoine sera démoli pour laisser place à ce nouveau projet de terrasse.

Un coup de pouce d’Ottawa pour la promenade Gérard-Côté

Le représentant du Journal Mobiles a appris que la Ville de Saint-Hyacinthe avait déposé son dossier pour l’obtention d’une subvention qui pourrait couvrir jusqu’à 60 % des coûts liés au projet de réfection de la promenade Gérard-Côté grâce à un nouveau programme fédéral qui n’existait pas il y a un an.

Après multiples recherches, l’équipe du député fédéral Simon-Pierre Savard-Tremblay a trouvé un programme auquel le projet se qualifiait. Une initiative d’Infrastructure Canada, le Fonds pour le transport actif, doté d’une enveloppe budgétaire de 400 M$ sur cinq ans pour le Canada, répond aux souhaits présentés par l’ancien maire Claude Corbeil. Ce programme n’existait pas lorsque la demande avait été effectuée.

« À l’époque, on avait fait le tour de tous les programmes existants, mais le projet ne rentrait dans aucune case. Ce nouveau programme a vu le jour depuis. On a informé la Ville de Saint-Hyacinthe en plus de les accompagner dans leur demande. Comme résident du centre-ville, j’utilise sur une base régulière la promenade Gérard-Côté, c’est une excellente nouvelle pour la collectivité », s’est réjoui le député fédéral de Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay.

La réfection de la promenade Gérard-Côté évaluée à 38 M$ a obtenu la garantie d’une enveloppe budgétaire de 5 M$ par le gouvernement du Québec qui servira à financer la Place des spectacles prévue dans le projet. Selon les critères établis par le programme fédéral, les projets d’immobilisations peuvent être financés jusqu’à concurrence de 60 % ou de 50 M$.

Comme le projet prévoit une voie cyclable, celui-ci serait admissible au financement fédéral. Le maire de Saint-Hyacinthe, André Beauregard, a avoué au représentant du Journal Mobiles qu’il souhaitait minimalement une enveloppe qui oscillerait entre 10 et 15 M$.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire