• Société
JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES

Un 8 mars ARTISTIQUE

Paul-Henri Frenière

 

La Journée internationale des femmes sera soulignée d’une manière toute « artistique » cette année à Saint-Hyacinthe. En effet, le 8 mars durera non seulement tout le mois avec une exposition collective en arts visuels, mais les arts de la scène seront également au rendez-vous avec une pièce de théâtre, de la musique et des chansons.

C’est sous le thème Les femmes ont toutes les raisons de s’indigner ! Le féminisme ? Plus actuel que jamais !, que la population est invitée le jeudi 8 mars à une soirée spéciale où sera présentée une lecture-spectacle mettant en vedette l’artiste Sylvie Genest, pianiste et auteur-compositeur.

L’événement aura lieu à la Salle de Théâtre La Scène, au 300 avenue Concorde Nord, à Saint-Hyacinthe (ancienne l’église Christ- Roi), dès 19h00. L’entrée est gratuite, mais les places sont limitées. Il est conseillé d’arriver tôt.

Relations « toxiques »

Alliant chansons et théâtre, la pièce aborde avec sensibilité et humour le thème difficile des relations « toxiques » au sein du couple. Discussions et échanges clôtureront la soirée.

JPEG - 40.8 ko
 
Sylvie Genest a donné un avant-goût de sa création.
Photo : PHF.

Sylvie Genest a une longue feuille de route au cours de laquelle les arts et le féminisme sont intimement liés. Au début de sa carrière, elle a été pianiste pour la pièce de théâtre Les fées ont soif, de Denise Boucher, qui a fait scandale à la fin des années 70.

Elle demeure depuis plusieurs années à Saint-Damase et enseigne à la Faculté des Arts de l’université du Québec à Montréal. Au cours de sa carrière, elle a collaboré avec de grands noms de la scène québécoise (Pauline Julien, Monique Leyrac, Yves Lambert) et française (Serge Lama, Charles Trenet).

La pièce qu’elle a écrite pour l’occasion, Le Cas ‘ALICE’, traite des relations troubles qui peuvent s’installer dans un couple. Sylvie Genest avoue que sa pièce est largement inspirée de faits réels recueillis au cours d’une enquête ethnographique. Mais la livraison passe par des textes théâtraux et des chansons amusantes qui peuvent faire rire et réfléchir à la fois.

LE CAS ’ALICE’

Auteure : Sylvie Genest

Metteur en scène : Mario Morin

Rôle de la femme : Dominique Lamy

Rôle de l’homme : Charles Maheux_

Piano, voix, accordéon, direction musicale : Sylvie Genest

Contrebasse : Olivier Beaudry-Fournier

Régie technique : Angie Pelletier

Conception de l’éclairage : Stéphane Ménigot

Place aux artistes

Et pour souligner tout au long du mois la Journée Internationale des femmes, deux bibliothèques de Saint- Hyacinthe accueilleront des expositions d’œuvres créées par des femmes de la région.

Du 2 au 25 mars, à la bibliothèque T.-A.-Saint-Germain, et du 2 mars au 5 avril à la bibliothèque Sainte-Rosalie, on pourra admirer ces créations de femmes impliquées à leur façon dans ces célébrations.

Les participantes sont : Chantal Duchesneau, Roxane Lavoie, Suzanne Martineau, Sousan Plamondon, Nicole Senécal et Sylvie Vincent. Chacune a un style bien différent qui reflète autant de facettes de la réalité des femmes.

JPEG - 142.3 ko
 
Sylvie Genest, Nicole Sénécal, Chantal Duchesneau, Roxane Lavoie, Sousan Plamondon et Sylvie Vincent.
Photo : PHF.

Le samedi 3 mars à 13h00, les exposantes créeront une oeuvre collective qui sera ensuite offerte à l’artothèque de la Médiathèque maskoutaine. Une occasion unique de voir à l’œuvre ces artistes de la région.

Un portrait réaliste

Précédant la conférence de presse annonçant ces activités, Céline Coulombe, de la maison d’hébergement La Clé sur la porte, a tracé un portrait réaliste de ces femmes qui sont victimes de relations « toxiques » avec leurs conjoints.

JPEG - 31.5 ko
 
Céline Coulombe.
Photo : PHF.

S’en est suivi une période de questions et de témoignages, parfois poignants, dans le cadre des rencontres mensuelles (Les Toasts populaires) organisées par Solidarité populaire Richelieu-Yamaska. Pour l’occasion, l’organisme avait cédé toute la place au comité Les 8Marskoutaines.

Le comité Les 8Marskoutaines est composé de travailleuses, de bénévoles et de militantes issues des milieux communautaire, syndical, politique et du réseau de la santé qui se réunissent à chaque année dans le but d’organiser la Journée Internationale des femmes.

Pour obtenir plus d’informations, on peut contacter Valérie Lambert au Centre de Femmes L’Autonomie en soiE au 450.252.0010.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire