• Société

Une rentrée COM-MU-NAU-TAIRE

Vers un automne "chaud"
Paul-Henri Frenière

Alexandra Gibeault et Chantal Goulet. (Photo: PH Frenière)

Le milieu communautaire dans la grande région de Saint-Hyacinthe, c'est plus d'une cinquantaine d'organismes qui oeuvrent directement auprès de la population. C'était la grande rentrée, jeudi dernier, et l'événement a été souligné par la Corporation de développement communautaire (CDC) des Maskoutains.

Près d'une vingtaine d'organismes s'était donné rendez-vous au Parc des Salines, question de fraterniser tout en prenant connaissance des événements à venir.

D'entrée de jeu, la coordonnatrice de la CDC, Chantal Goulet, et son adjointe, Alexandra Gibeault, ont souligné la participation de leur corporation à la campagne de visibilité qui a été initiée, le printemps dernier, par la Chambre de commerce et de l'industrie des Maskoutains.

Reprenant l'aspect visuel des affiches que l'on retrouve un peu partout dans la ville, la CDC a réalisé des affichettes où l'on peut lire COM-MU-NAU-TAIRE en lettres orange et disposées en étages. Et en petits caractères : La grande région de Saint-Hyacinthe – Terre d'innovation.

Vers un automne « chaud »

Plus sérieusement, l'automne s'annonce « chaud » pour le milieu communautaire comme dans les autres secteurs de la société québécoise d'ailleurs. L'actuel gouvernement du Québec a clairement indiqué ses intentions d'imposer un régime minceur aux services publics.

« Le gouvernement Couillard lance actuellement des ballons d'essai pour mesurer la réaction de la population, avance Alexandre Lahaie, l'adjoint de la députée caquiste de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy. Que ce soit en santé, en éducation ou ailleurs, il jauge jusqu'où il peut aller. Chose certaine, si les organismes de la région ont besoin du soutien de la députée pour défendre leur cause, Chantal Soucy sera là puisque le communautaire fait partie de ses priorités » a-t-il ajouté.

Le milieu communautaire n'a pas la réputation de baisser les bras devant l'adversité et les occasions ont été nombreuses, au cours des dernières années, de monter aux barricades. Sur la page Facebook de la CDC des Maskoutains, une grande manifestation est annoncée, à Montréal, pour le 31 octobre prochain.

La manifestation est initiée par une coalition d'organismes sociaux de divers horizons – principalement des regroupements régionaux et nationaux -, formés de groupes représentant des secteurs allant des centres de femmes aux personnes retraitées, en passant par les groupes oeuvrant en consultation budgétaire et en consommation, les  groupes de défense des droits et libertés, des conseils syndicaux régionaux, les associations étudiantes, les groupes de lutte contre la pauvreté et d’éducation populaire ou d’action communautaire autonome.

« Même si la très grande majorité de la population subit de plein fouet cette austérité, le gouvernement va plus loin et annonce un grand « ménage ». Cet automne, deux commissions auront comme mandat de trouver des millions de dollars et de revoir l’ensemble des programmes et de la fiscalité du Québec. La population doit s’attendre à un véritable massacre de ses services publics et de ses programmes sociaux ! » peut-on lire sur le site web de la coalition ( http://www.nonauxhausses.org/category/accueil/ )

« Pourtant, l’austérité n’est pas une fatalité. D’autres choix sont possibles ! La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics propose un ensemble de solutions fiscales pour mieux redistribuer la richesse. Au moins 10 milliards $ de plus par année permettraient de financer les services publics et les programmes sociaux sans porter atteinte à la justice sociale » plaide-t-on.
 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire