• Environnement
Exploitation des hydrocarbures

La mobilisation citoyenne s'élargit

Paul-Henri Frenière

La mobilisation citoyenne s'élargit pour contrer l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste sur le territoire québécois. Lundi dernier, à Saint-Hyacinthe, plus d'une centaine de personnes s'étaient réunies pour la présentation de 28 532 formulaires de refus d'accès à la propriété.

(Photo: Paul-Henri Frenière)

Ce chiffre s'ajoute au 37 125 autres documents semblables déjà déposés à l'Assemblée nationale du Québec à l'initiative du Regroupement interrégional sur le gaz de schiste de la Vallée du Saint-Laurent (RIGSVSL).

Cette deuxième phase de la campagne « Vous n'entrerez pas chez nous! » a donné lieu à l'adhésion de plusieurs nouveaux groupes de citoyens de différentes régions du Québec qui se préoccupent des impacts négatifs de l'exploitation des hydrocarbures. Actuellement, le regroupement fédère plus d'une centaine de comités.

Le chef Daniel Blackfeather Larmand. (Photo: PHF)

Parmi ces groupes, la présence de représentants de trois communautés autochtones a particulièrement été remarquée. « Ça fait 458 ans qu'on attend après vous » a lancé le chef de la communauté Hochelaga de l'Iroquoisie, Daniel Blackfeather Larmand. Il faisait référence à la préoccupation constante pour l'environnement que les peuples autochtones ont entretenue au cours des siècles.

« J'ai un petit message à faire au gouvernement provincial », a-t-il lancé à la surprise de l'auditoire et même des organisateurs : « Madame Marois, vous avez jusqu'au 28 février pour retirer tous les équipements de l'Île d'Anticosti ». MOBILES n'a pu obtenir davantage de détails sur cet ultimatum.

D'abord concentré dans la vallée du Saint-Laurent pour contrer la fracturation hydraulique et l'exploitation du gaz de schiste, le regroupement a progressivement élargi son champ d'intervention.

« Devant le parti-pris en faveur du développement de la filière hydrocarbure affiché par nos gouvernements en dépit des signaux d’alarme lancés par les scientifiques au sujet du réchauffement climatique, le RIGSVSL estime aujourd’hui qu’il ne peut plus restreindre ses interventions à la seule lutte contre la fracturation hydraulique et l’exploitation du gaz de schiste » peut-on lire dans leur communiqué.

Marc Brullemans, Richard Langelier et Jacques Tétreault. « En conséquence, le RIGSVSL élargit son champ d’action et entend désormais exercer une vigilance accrue sur toutes les questions concernant les hydrocarbures, partout au Québec. Il travaillera à sensibiliser la population à tous les problèmes liés à l’accroissement des activités de développement de la filière hydrocarbures (gaz et pétrole de schiste, pétrole issu des sables bitumineux, oléoducs, transport ferroviaire des produits pétroliers, forages en mer, etc.) et à promouvoir d’autres technologies axées davantage sur l’avenir à long terme ». Pour refléter ce nouveau mandat, le RIGSVSL adoptera sous peu un nouveau nom.

Question de faire l'état des lieux en matière de recherches scientifiques et sur le plan juridique, les organisateurs de la conférence de presse avaient invité le biophysicien Marc Brullemans, de même que l'avocat Richard Langelier, juriste et rédacteur du règlement dit « de Saint-Bonaventure », adopté par plus de 70 municipalités pour protéger leur eau potable. À noter que Richard Langelier revenait dans ses terres, en quelque sorte, puisqu'il est Maskoutain d'origine.

Jacques Tétreault, président du comité maskoutain pour la protection de l'environnement et porte-parole du RIGSVSL a divulgué les résultats  inscrits sur des cartes géographiques qui confirment l’importance grandissante de la mobilisation citoyenne au Québec. Jacques Tétreault a également présenté plusieurs groupes de citoyens nouvellement associés au RIGSVSL. Depuis 2010, il a donné de nombreuses conférences dans des dizaines de municipalités du Québec.

 

Écrire un commentaire >

  • Re: La mobilisation citoyenne s'élargit

    Bonjour Toi qui me lit, nous avons l'expérience des siècles passés en ce qui concerne le non respect de la démocratie par le politique. Nous avons tout essayé excepté la démocratie directe. A la prochaine élection des milliers de québécois se présentent dans leurs comtés respectifs, 125 comtés, des milliers de candidats indépendants SansParti, zéro partisanerie. C'est le début, ensuite le peuple écrit sa constitution, écrit ses lois, les décisions sont prises par référendums, nous dictons à nos employés ce qu'ils doivent faire pour le peuple. Les politiciens n'ont plus le contrôle sur rien. D'élection en élection nous demandons à celui qui nous crée les problèmes des régler, où est le résultat ?? merci de me lire

  • Re: La mobilisation citoyenne s'élargit

    Tshinashkumitinau, Merci à tous de lutter pour la terre d' Anticosti, notre bien le plus précieux au Québec. Je suis heureuse de voir la position de quelques Grands Chefs mais tous les Grands Chefs des Premières Nations devraient se mobiliser avec le peuple. Il y va de notre survie humanitaire. Qu' arrivera-il si nous manquons d' eau dans si peu de temps? Cela a assez durer de saccager les territoires aussi facilement. Que font nos dirigeants Autochtones contre ces désastres? Qu' es-ce qui se passe? Quel est le fond du problème de leur inertie? Es-t-il question de redevances. Notre titre de" Droits Aborigènes" n' est pas à vendre à l' or noir! Geneviève-Shanipiap Mckenzie-Sioui

  • Version européenne

    citoyenne canadienne depuis 1980, mais de retour sur ma terre natale, la France, je ne peux que vous encourager dans cette lutte infernale !!! Notre Président a promis que pendant son mandat, aucun projet d'extraction de gaz de schiste ne verra le jour, déjà en Europe, certains comme les polonais ont abandonné leurs extractions ( EXXON) car ils ont pris conscience que cela nuisait plus que cela ne payait !!! aux Pays-Bas, Neederland, le nombre de puits est impensable, et ils s'étonnenent de mouvements terrestres qui pourraient détruire leurs belles digues pour retenir l'eau de l'Océan, voilà de quoi mettre, LOL, de l'eau à votre moulin !!! de tout coeur avec les peuples premiers

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.