• Politique
Juste avant le bâillon

Un CISSS à Saint-Hyacinthe

Paul-Henri Frenière

Contre toute attente, il y aura un Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) à Saint-Hyacinthe. C'est la députée Chantal Soucy qui en a fait l'annonce le 2 février dernier lors de la commission parlementaire sur le projet de loi 10, soit quelques jours avant l'imposition d'un bâillon, vendredi,  par le gouvernement libéral.

Chantal Soucy. (Archives MOBILES)

C'est donc « in extremis » que ce changement a été adopté suite à un sous-amendement déposé par la députée de Saint-Hyacinthe. «Vendredi dernier, j'ai remis au ministère un document démontrant que le siège social du CISSS Montérégie-Est devait se situer à Saint-Hyacinthe» a-t-elle dit à MOBILES.

Chantal Soucy précise qu'au cours des dernières semaines, elle avait établi son argumentation suite à des échanges avec la directrice du CSSS Richelieu-Yamaska, Lise Pouliot, et le président du conseil d'administration, Jean Lemonde.

Mais la proposition de la députée caquiste ne s'est pas faite sans opposition. Deux représentants du Parti québécois ont émis des objections : la députée de Taillon, Diane Lamarre, et Stéphane Bergeron, le député du comté voisin de Verchères.

« En quoi est-ce que le déménagement à Saint-Hyacinthe serait plus efficient pour la Montérégie-Est que le fait de maintenir cela à Longueuil ?» a demandé le député Bergeron. Ce à quoi Chantal Soucy a rétorqué que la démonstration était faite et qu'elle était contenue dans le document déposé au ministère de la Santé et des Services sociaux. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a pour sa part ajouté que c'était surtout pour « une question d'image » auprès de la population concernée.

Un troisième CISSS en Montérégie

Il faut rappeler que le projet de loi 10 prévoyait au départ un seul CISSS pour toute la Montérégie qui compte un million et demi de population. Ce dernier était situé à Longueuil où se trouve déjà l'Agence de la santé et des services sociaux qui sera abolie. Suite aux doléances des instances concernées, le ministre Barrette avait consenti, en décembre dernier, qu'un deuxième CISSS soit établi à Châteauguay pour couvrir la Montérégie-Ouest.

On parlait depuis quelques semaines d'instaurer un troisième CISSS pour ce grand territoire, mais il fallait déterminer à quel endroit.

«J'ai fait valoir au ministre les avantages géographiques de Saint-Hyacinthe pour desservir une partie du territoire montérégien» a ajouté la députée Soucy qui précise que l'implantation de ce siège social permettra d'accueillir une dizaine de nouveaux emplois de qualité.

Outre le CSSS Richelieu-Yamaska, le nouveau centre administratif regroupera les CSSS Pierre-de-Saurel et Pierre-Boucher appelés à disparaître. Y siégera un conseil d'administration dont les membres seront désignés par le ministre.

D'ores et déjà, on connaît le lieu où sera situé le CISSS Montérégie-Est. Il s'agit d'un immeuble dont la construction a débuté en novembre, attenant au CLSC des Maskoutains, sur la rue Gauthier, près de l'hôpital Honoré-Mercier.

Le CSSS Richelieu-Yamaska s'était déjà engagé dans ce projet afin de relocaliser certains services administratifs.

D'une superficie de 30 000 pieds carrés, répartis sur trois étages, on prévoyait y reloger la direction générale, celles des communications et de la qualité, de même que des services informatiques.

Immeuble où sera situé le futur CISSS Montérégie-Est. Photo : Nelson Dion

 

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.