• Société
INAUGURATION DE LA BRASSERIE LICORNE

BORIS sait faire

Paul-Henri Frenière

Les dirigeants de l’entreprise se demandaient si la population de Saint-Hyacinthe allait répondre à l’invitation : l’inauguration de la brasserie Licorne des bières Boris. Eh bien la réponse fut sans équivoque : le gratin maskoutain et l’amateur de houblon branché étaient de la fête le 16 septembre dernier.

JPEG - 65.4 ko
 
Le vice-président de l’entreprise, Michel Godin, était l’un de ceux qui doutaient que les Maskoutains allaient se présenter en grand nombre à l’inauguration.
Photo : Nicolas Humbert © MOBILES.
JPEG - 92.2 ko
 
La réponse fut sans équivoque : il y avait foule sous la tente.
Photo : Nicolas Humbert © MOBILES.

Il faut dire que l’offre était alléchante : BBQ, épluchette de maïs, musique et bière à volonté... un vendredi soir ! Des bars étaient installés à l’intérieur et à l’extérieur de la grande tente aménagée devant la nouvelle usine de la rue Martineau. De très jolies filles et quelques garçons faisaient le service avec le sourire et un choix varié de bières allant de la Boris bio à la 10.5 bien tassée.

JPEG - 67.9 ko
 
Photo : Nicolas Humbert © MOBILES.
JPEG - 57.4 ko
 
Une employée attentive aux discours.
Photo : Nicolas Humbert © MOBILES.

Un descendant de la famille Karlsberg (le grand frère de Boris) a même fait le voyage d’Allemagne pour participer à l’événement. Avec émotion (et un très bon français, soit dit en passant), Christian Weber a exprimé sa fierté de voir les produits Boris s’implanter en terre d’Amérique.

Même son de cloche venant du président de Karlsberg, Udo Helfgen, qui a souligné par ailleurs l’accueil « extraordinaire » que la compagnie avait reçu à Saint-Hyacinthe. Un coup de chapeau non dissimulé à Mario de Tilly et à l’équipe du CLD des Maskoutains qui, apparemment, ont littéralement séduit les brasseurs alsaciens qui ont traversé l’Atlantique, comme nos valeureux aïeux, pour s’installer dans notre Technopole.

Ces propos devaient être « musique aux oreilles » du maire Claude Bernier qui a évidemment remercié les dirigeants de Boris d’avoir choisi sa jolie ville. Était-ce l’enthousiasme ou l’effet subtil du houblon, quoiqu’il en soit notre maire semblait particulièrement guilleret au cours de la soirée. Il faut dire que des bonnes nouvelles comme celle-là, n’importe lequel élu en prendrait à la tonne.

JPEG - 77.8 ko
 
Le maire Claude Bernier, le vice-président Michel Godin, le directeur de l’usine, David Bérubé, Mario de Tilly du CLD, le président de Karlsberg, Udo Helfgen et le descendant de la famille, Christian Weber, de même que le député Émilien Pelletier étaient visiblement heureux d’inaugurer la brasserie.
Photo : Nicolas Humbert © MOBILES.

Un investissement de 4,2 millions $

L’usine maskoutaine créera une quinzaine de nouveaux emplois et encore plus au cours des prochaines années. Il s’agit d’un investissement de plus de 4,2 millions de dollars.

Présents sur le marché québécois depuis à peine huit ans, les produits Boris ont déjà conquis le coeur des consommateurs d’ici. Grâce à leur qualité, leur goût et leur image audacieuse, ils ont acquis une part de marché importante et se retrouvent dans plus de 1 250 grandes surfaces, 3 000 dépanneurs et plus de 350 bars et restaurants.

Notons que la publicité élaborée par Boris se veut festive, branchée et un brin provocante. Leur page Facebook est peu orthodoxe en ce sens qu’elle ne présente pas uniquement les produits, mais elle offre une véritable interaction avec ses quelque 7000 fans. On y retrouve même des blagues, des proverbes et des commentaires sur l’actualité.

http://www.biereboris.com/

JPEG - 87.7 ko
 
Photo : Nicolas Humbert © MOBILES.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire