• Culture

Expression met la table pour 2022

Paul-Henri Frenière

L’équipe du Centre d’exposition Expression a présenté, récemment, les activités qui auront lieu au cours des prochains mois. De nouvelles expositions et le retour de la triennale ORANGE sont au menu, entre autres choses.

 Lors de la conférence de presse, Marcel Blouin en a profiter pour présenter quatres livres qui illustrent les expositions précédentes. Photo : Courtoisie

On sait que l’institution maskoutaine est appelée à déménager éventuellement à l’ancienne église Notre-Dame-du-Rosaire pour constituer un élément important du Pôle culturel envisagé par la Ville de Saint-Hyacinthe. « Nous en sommes à l’étape des études techniques et nous espérons pouvoir emménager d’ici trois ou quatre ans », précise le directeur du Centre Expression, Marcel Blouin.

Illustrations du « zoo humain »

Entre-temps, Expression continue de présenter des expositions et offrira aussi des nouveautés. Après l’exposition actuelle consacrée à l’œuvre du photographe Ivan Binet, celle de l’artiste d’origine haïtienne Stanley Février, qui travaille depuis longtemps à Longueuil, se tiendra dès le 29 janvier 2022.

L’an dernier, Stanley Février a été le lauréat du prestigieux Prix en art actuel du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ). Son passé de travailleur social a amené cet artiste d’exception à s’intéresser aux drames humains. On dit qu’il envisage l’art comme un vecteur de changement social.

Son exposition, intitulée Être humain, est-ce un mal(e) absolu?, se voudra une proposition multidisciplinaire et participative alliant vidéos, dessins, sculptures, photographies, affiches néons et des objets qui actualisent l’image du « zoo humain ».

Des publications et des activités

Lors de la conférence de presse, Marcel Blouin en a profité pour présenter quatre livres qui illustrent les expositions précédentes. Depuis 20 ans, Expression réalise ou participe à la création de publications pour chacune de ses expositions. « Nous avons profité de la pandémie pour accélérer la sortie. Jusqu’à présent, nous en avons plus d’une vingtaine », a précisé le directeur du centre.

Autre nouveauté, un espace de lecture a été aménagé à l’entrée de la salle d’exposition. On y retrouve des fauteuils et un présentoir contenant diverses publications concernant l’art.

Au volet éducatif, on signale le retour des ateliers pour les groupes scolaires, freinés temporairement par la pandémie. De plus, des visites commentées seront offertes à toute personne intéressée, et d’autres activités sont également au programme.

On retrouvera, entre autres, le concours annuel, mais cette fois, avec un nouveau nom : Volonté d’expression. Les élèves du secondaire et du cégep ainsi que la population en général seront invités à soumettre une œuvre, selon la catégorie choisie, en s’inspirant de l’exposition en cours, soit celle de Stanley Février, citée plus haut. La date limite pour soumettre un projet est le 8 avril 2022.

Retour de la triennale ORANGE

La septième édition de la triennale ORANGE, qui devait avoir lieu l’an dernier, se tiendra finalement du 4 juin au 11 septembre 2022. L’exposition doublera donc sa période de programmation, passant de 7 à 14 semaines.

Pour cette nouvelle édition, le Jardin Daniel A. Séguin devient un partenaire majeur. Intitulée Cultiver l’humilité, l’exposition fera évidemment une large place à la relation entre l’humain et la nature. Divers artistes présenteront leurs œuvres à travers le magnifique jardin maskoutain ainsi que dans la région de Kamouraska.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire