• Culture

François Quévillon à Expression : Des images et des sons à décoder

Paul-Henri Frenière

L'art contemporain n'est plus ce qu'il était. Les artistes font de plus en plus appel aux technologies pour s'exprimer. C'est le cas de François Quévillon qui présente « Manoeuvrer l'incontrôlable » jusqu'au 21 avril au Centre d'exposition Expression.Tout au long du parcours de huit stations, le visiteur est appelé à décoder des images de l'environnement parfois accompagnées de sons étranges.

D'entrée de jeu, il sera confronté à l'installation « Manoeuvre », une série de courtes vidéos sur différents thèmes. Par exemple, la traversée d'un pont achalandé en ayant pour seuls repères des faisceaux lumineux qui défilent. Pour ce faire, l'artiste a fixé des caméras à sa voiture et a traité les images enregistrées de manière à prévoir les futurs déplacements.  Et pour maximiser l'expérience du visiteur, on a installé des sièges d'auto avec des casques d'écoute.

François Quévillon. Photo : Paul-Henri Frenière

François Quévillon utilise toutes sortes de techniques pour, justement, manoeuvrer l'incontrôlable. Il privilégie les situations inattendues comme les intempéries et d'autres phénomènes météorologiques ayant cours aux endroits choisis. Il s'est même rendu en Islande pour capter des images d'un volcan qui allait entrer en éruption.

Le cœur de l'exposition

« Faisant échos aux véhicules autonomes, aux drones, aux objets connectés et au monitoring d’événements potentiellement catastrophiques, les œuvres de l’exposition démontrent une recherche approfondie, un regard précis, serein et amusé sur les développements technologiques qui marquent notre temps » peut-on lire dans le communiqué qui présente l'événement.

Et l'artiste ne veut pas être seul sur son terrain de jeu; il y invite le visiteur. Le cœur de l'exposition est constitué d'une console où l'on peut s'amuser à modifier les images et les sons à l'aide de boutons rotatifs. Pas moins de 21 paramètres y sont programmés.

L'oeuvre nommée « Conduite Algorithmique » fait partie d’un corpus qui s’intéresse aux technologies utilisées par les véhicules autonomes et aux compilations de caméras fixées à des automobiles.

L’installation audiovisuelle présente des milliers de clips vidéo sélectionnés parmi ceux capturés en voiture par l'artiste alors qu’il traversait le Canada et les États-Unis. Les spectateurs sont invités à explorer l'expérience de la conduite automobile du point de vue des informations enregistrées et analysées par un ordinateur.

Détenteur d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, François Quévillon travaille régulièrement dans le cadre de résidences et au sein de groupes de recherche. Ses réalisations ont été présentées lors de plusieurs expositions et événements internationaux dédiés à l’art contemporain, au cinéma et au numérique.

Concours Place à la création 2019

À noter que cette exposition de François Quévillon fera l'objet du concours Place à la création 2019. Le grand public de la MRC des Maskoutains, les étudiants du collégial et les élèves des niveaux secondaires 1 à 5 sont conviés à y participer. Après leur visite, les participants pourront soumettre un texte critique, un texte créatif ou une création visuelle en s’inscrivant dans l’une ou l’autre des catégories détaillées dans le formulaire d’inscription qu'on peut se procurer au Centre d'exposition Expression situé à l'étage du marché public au centre-ville. Des prix de 100 $ et de 200 $ seront remis aux gagnants lors d’une soirée prévue au printemps.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire