• Environnement

L’OBV Yamaska veut planter 2000 végétaux par année

la Rédaction

L’Organisme de bassin versant de la Yamaska (OBV Yamaska) compte s’engager davantage au cours des prochaines années dans des projets terrain pour améliorer la qualité de l’eau de la Yamaska et de ses tributaires. Dans cette optique, l’organisation se donne comme objectif de planter 2000 arbres et arbustes par année, d’ici 2025, le long de cours d’eau sur son territoire.

L’OBV Yamaska travaille depuis 2000 à regrouper les usagers de l’eau de la Yamaska, c’est-à-dire les municipalités, les industries, les producteurs agricoles, les pêcheurs et les citoyens, pour qu’ils trouvent ensemble des solutions pour préserver la rivière. Un Plan directeur de l’eau (PDE) identifie les problématiques qui nuisent à la Yamaska et propose des actions pour les atténuer ou les résoudre. Parmi ces actions, plusieurs concernent la végétalisation des bandes riveraines pour réduire l’érosion des berges et pour absorber les eaux qui ruissellent vers les cours d’eau. L’OBV réalise certaines de ces actions, mais son conseil d’administration souhaite maintenant en faire plus.

« En plus de la concertation et de la planification que réalise l’organisme sur la gestion de l’eau, il est important, pour l’OBV Yamaska, de pouvoir contribuer directement sur le terrain à l’amélioration de la qualité de l’eau et des écosystèmes. Les chantiers de l’OBV vont tout à fait dans ce sens et accélèrent la mise en œuvre des solutions proposées dans le PDE », rappelle Alex Martin, directeur général de l’OBV Yamaska.

L’OBV Yamaska est déjà très présent sur le terrain : campagnes d’échantillonnage d’eau dans des rivières et ruisseaux de son bassin versant, projets d’amélioration de pratiques agricoles, de protection de la faune et de ses habitats, éducation et sensibilisation des jeunes, contrôle des espèces exotiques envahissantes. L’ajout de projets d’aménagement et d’entretien de bandes riveraines s’inscrit parfaitement dans son mandat, croit Sabine Vanderlinden, gestionnaire de projets à l’OBV. Elle souligne que l’OBV a mené plusieurs projets de la sorte depuis 2018, notamment dans maintes municipalités de son territoire.

« C’est un service qui s’inscrit dans la concrétisation des actions du PDE et dans le cadre de notre programme de restauration de la Yamaska, explique Mme Vanderlinden. On intervient déjà sur le terrain et on a développé une bonne expertise. Le fait d’y aller encore plus va augmenter cette expertise et faire en sorte qu’on aura une meilleure connaissance du terrain et des problématiques existantes et qu’on pourra affiner nos interventions. »

Cette année, l’OBV a planté 1906 arbres et arbustes dans quatre projets répartis dans les municipalités de Bromont, Farnham, Roxton Pond et Saint-Pie.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire