• Politique

Dérouler le tapis rouge pour un éléphant blanc

Sophie Brodeur

Il était une fois une ville qui décida de densifier son centre-ville. C’est pourquoi quand le Groupe Sélection présenta son nouveau projet, la ville sauta dans l’aventure. Bien sûr, il y aurait des coûts, mais ça vaudrait la peine, non?

Le tapis rouge

La ville allait dérouler le tapis rouge pour que ce projet puisse se réaliser, coûte que coûte et à l’encontre de la volonté des citoyens du centre-ville. Leurs nombreuses démarches n’ont pas été prises en compte par la ville qui, notamment, n’a pas tenu de référendum sur la question.

Photo : Nelson Dion

Il fallait que la ville vende à Groupe Sélection une partie d’un stationnement pour que le projet se fasse? Qu’à cela ne tienne! La ville voulait tellement ce projet qu’elle agrandirait d’autres stationnements à grands frais et évincerait à cet effet de nombreux locataires, question de compenser les cases perdues.  De plus, elle céderait le stationnement à Groupe Sélection à un prix convenu dans le passé, sans tenir compte de sa valeur marchande au moment de la vente. Elle donnerait aussi au promoteur un congé de taxes de cinq ans. Ça représente beaucoup de coûts, mais ça vaudrait la peine, non?

Ah! Oui! Il fallait aussi démolir des immeubles à logements sur la rue Saint-François pour construire le nouveau projet. On délogerait ainsi des résidents, dont certains y habitaient depuis des dizaines d’années, afin de bâtir un immeuble avec plus de logements, ceux-ci destinés à une clientèle mieux nantie. Ça représente un coût humain énorme, mais ça vaudrait la peine, non?

L’éléphant blanc

Tout ça pour ça! Le réveil est brutal, car Groupe Sélection s’est révélé un géant aux pieds d’argile. L’entreprise est très endettée et s’est mise sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies le 14 novembre dernier. Qu’adviendra-t-il du chantier de Saint-Hyacinthe?

L’éléphant blanc tel un phénix?

Il pourrait être une fois la ville de Saint-Hyacinthe qui, devant cette mésaventure, refuserait que son centre-ville soit défiguré par des ruines neuves. Elle ferait preuve de vision et rachèterait le projet pour en créer un plus inclusif et équitable : un projet de logements sociaux et abordables où pourraient se côtoyer et s’entraider des personnes de tous âges, des familles, des nouveaux arrivants et des étudiants. La ville pourrait se faire le promoteur de ce projet porteur, qui revitaliserait réellement le centre-ville. Le tapis rouge est déjà déroulé. Il nous semble que s’en servir pour répondre aux vrais besoins du milieu, ça vaudrait la peine, non?

Sophie Brodeur et Nelson Dion

Écrire un commentaire >

  • L’éléphant blanc

    Quel beau texte qui résume ce que je pense . Quelle bonne idée de logements pour les moins bien nantis . Au bout du compte encore les citoyens qui payes pour les idées de grandeurs d,un conseil de ville qui n’a pas voulu écouter les citoyens qui les ont mis en place .

  • Remerciement

    Ce projet insensé de Réseau Sélection cautionné par le conseil de ville de Saint-Hyacinthe au détriment des résidents de ce quartier et des multiples représentations faites à ce dit conseil de ville par le comité centre-ville du CCCPEM et autres citoyens engagés, a du plomb dans l’aile et un pied dans sa tombe. Je ne sais pas si le conseil de ville aura le courage de faire son mea-culpa dans ce dossier et de tenter de sauver la face en réalisant un projet rassembleur et à échelle humaine pour rendre justice aux résidents de ce quartier et éviter à tout prix de boucher la vue en totalité sur une partie de la rivière et de surcroît contribuer à créer encore plus un îlot de chaleur. Comme si le centre-ville avait besoin de cela ! Je vous remercie pour votre article. C’est un bon résumé de ce déplorable projet. Espérons que la ville vous entendra, mais pour cela, il faudra encore bien des représentations de groupes de citoyens, car la majorité des membres du conseil de ville ne comprend rien en aménagement urbain responsable et à échelle humaine qui tient compte des changements climatiques, de la préservation des milieux naturels si essentielle à la la qualité et la survie des espèces : humaine, animale et végétale. Encore merci et Joyeux temps des fêtes !

  • Bonne idee

    Bonne idee

  • Ajouter un commentaire