• Politique

L’agriculture durable au cœur des priorités de Saint-Hyacinthe unie

Alexandre D'Astous

La formation politique Saint-Hyacinthe unie a présenté trois mesures de son programme électoral s’adressant d’abord aux productrices et aux producteurs agricoles, mais ayant des retombées bénéfiques pour toute la population maskoutaine, lors d’une conférence de presse tenue le 28 juillet sur le site de la 184e Expo agricole de Saint-Hyacinthe.

Marijo Demers, cheffe du parti Saint-Hyacinthe unie et le candidat de Saint-Thomas-d'Aquin, Mathieu Désy, ont présenté des mesures en lien avec l'agriculture. Photo : courtoisie

Conscient de l’importance de l’agriculture dans l’économie maskoutaine, le parti Saint-Hyacinthe unie s’engage à être un réel allié de la protection des terres agricoles pour aujourd’hui et pour demain, contrant l’étalement urbain tout en soutenant les agricultrices et les agriculteurs qui adoptent des pratiques plus durables, en plus de proposer une initiative régionale destinée à la relève agricole d’ici. « L’agriculture est au cœur de notre ville. Nous avons les meilleures terres agricoles du Québec. Il faut les protéger. La région est active en production laitière, en grande culture et en production porcine. Saint-Hyacinthe compte 160 entreprises agricoles. C’est un secteur majeur. Nous avons aussi, sur notre territoire, deux fleurons de l’enseignement en agriculture au Québec », indique la cheffe du parti et candidate à la mairie, Marijo Demers.

Un partenaire actif

Les objectifs de Saint-Hyacinthe unie sont d’être un partenaire actif de la pérennité agricole locale, d’améliorer la santé des sols et des cours d’eau et de positionner Saint-Hyacinthe comme ville verte et écoresponsable. Ces mesures s’inscrivent aussi dans une vision globale mettant de l’avant l’autonomie alimentaire et les principes d’agriculture durable.

Ayant grandi sur une ferme laitière, Mathieu Désy est bien conscient de l’importance de l’agriculture dans l’économie maskoutaine. « La qualité des terres, à Saint-Hyacinthe, est indéniable. Nous voulons soutenir une agriculture plus durable pour les générations à venir », explique-t-il.

Mathieu Désy se porte candidat en politique municipale pour contribuer à faire changer les choses. « Il est temps de penser davantage aux générations futures et d’impliquer la population dans la politique municipale. C’est pourquoi j’ai accepté de me présenter dans le quartier de Saint-Thomas-d’Aquin », signale-t-il.

Protection des terres agricoles

Saint-Hyacinthe unie s’engage à être un allié fort de la protection des terres agricoles. Pour Marijo Demers, opter pour une posture préservant les terres agricoles au niveau local et régional va de soi. « Comme aspirante mairesse, j’envoie le message clair suivant : le développement, la prospérité économique et les projets d’urbanisme d’une ville comme Saint-Hyacinthe vont de pair, et non en opposition ni au détriment, avec une agriculture prospère et nourricière », déclare-t-elle.

Agriculture durable

Saint-Hyacinthe unie souhaite être un allié municipal des bonnes pratiques agroenvironnementales et d’une agriculture durable chez les productrices et les producteurs locaux. « Nous soutenons des initiatives qui ont pour effet de réduire l’érosion des sols, de diminuer la pollution agricole en limitant l’utilisation des pesticides et d’ainsi contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau de notre rivière Yamaska », précise Mathieu Désy. Cette initiative vise à favoriser l’implantation de cultures de couverture, l’aménagement de bandes riveraines et de haies brise-vent.

Un projet pilote

L’équipe de Saint-Hyacinthe unie s’engage à mettre en place un projet pilote offrant un programme d’aide financière aux productrices et aux producteurs agricoles maskoutains, pouvant aller jusqu’à 5 000 $ par ferme, en lui allouant une enveloppe budgétaire annuelle de 30 000 $ via une participation volontaire. La mesure proposée s’inspire du programme de la ville de Granby et du secteur du bassin versant du lac Boivin, de la MRC Haute-Yamaska, ayant fait ses preuves.

« Nous sommes prêts à soutenir les productrices et les producteurs agricoles dans le respect des règles, notamment, pour la protection des bandes riveraines. Comme ces investissements vont rapporter à l’ensemble de la communauté, il va de soi que celle-ci contribue à l’effort des productrices et des producteurs », commente Mathieu Désy.

Relève agricole locale

Saint-Hyacinthe unie s’engage à collaborer avec la relève agricole locale pour une ville et une région véritablement nourricière. La formation politique souhaite créer, à moyen terme, un incubateur à projets agricoles maraîchers destiné à la relève, à l’image de la Plateforme agricole existant en Outaouais depuis plus de 10 ans déjà.

Les autres orientations de la plateforme électorale de Saint-Hyacinthe unie seront dévoilées au cours des prochaines semaines, tout comme l’identité du candidat de la formation dans Yamaska.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire