• Culture

Le Centre d’exposition Expression rouvre ses portes avec «Devenir la photographie»

Paul-Henri Frenière

Après plusieurs mois de fermeture en raison de la pandémie, le Centre d’exposition Expression a enfin rouvert ses portes au public, au grand plaisir des amateurs d’art actuel. Et ce sont la photographie et la vidéo qui occupent l’espace.

« Quand le premier ministre François Legault a annoncé la réouverture des musées, au début de février, nous avons tous été surpris dans le milieu des arts visuels. On ne s’y attendait pas ! Contrairement à d’autres musées qui avaient des expositions déjà en place, pour nous, il fallait faire un tout nouveau montage, ce qui explique le délai », a admis le directeur du centre, Marcel Blouin.

L'artiste, Chuck Samuels. Photo : Paul-Henri Frenière.

Initialement, la présente exposition devait débuter le 23 janvier, mais étant donné les circonstances, l’événement a été décalé. Évidemment, il n’y a pas eu de vernissage, comme c’est la coutume, et les mesures sanitaires d’usage doivent être respectées : lavage des mains à l’entrée, distanciation physique et port du masque obligatoire.

Chuck Samuels Devenir la photographie : 2015-2020

C’est Chuck Samuels qui occupe maintenant l’espace du Centre Expression, et ce, jusqu’au 25 avril prochain. Ce Montréalais anglophone (qui s’exprime très bien en français) est une connaissance de Marcel Blouin puisqu’il lui a succédé à la direction du Mois de la Photo de Montréal, il y a quelques années.

Le travail de Chuck Samuels a fait l’objet de nombreuses expositions au Québec, au Canada et à l’étranger. Ses œuvres figurent dans plusieurs collections publiques et privées en Amérique du Nord et en Europe.

La présente exposition s’intitule Devenir la photographie. Ces œuvres ont été réalisées entre 2015 et 2020. À noter que l’artiste expose également à Plein sud, centre d’exposition en art actuel de Longueuil, du 13 mars au 24 avril.

Une démarche ludique, mais rigoureuse

À Saint-Hyacinthe, Chuck Samuels propose près d’une centaine de photos de dimensions diverses et plusieurs vidéos. L’ensemble est composé de quatre projets ayant des thèmes différents, mais qui ont un point commun, une ligne directrice.

Il prévient le journaliste : « Je ne voudrais pas que vous dévoiliez le punch à vos lecteurs. Je préférerais que le visiteur le découvre par lui-même ».

Sans dévoiler « l’élément-surprise » de l’exposition, on peut tout de même conseiller au visiteur d’observer attentivement le visage des personnages photographiés : que ce soit un homme, une femme ou même un chien... Chose certaine, dans ces clichés et ces courtes vidéos — qui sont, pour la plupart, des appropriations d’œuvres connues — l’humour est au rendez-vous.

 

Chuck Samuels résume sa démarche artistique : « Depuis ma première exposition, en 1980, j’interroge la photographie — et, dans une certaine mesure, le cinéma — sur comment elle fonctionne et ne fonctionne pas. Dans plusieurs de mes projets, je me suis photographié, et filmé, pour examiner ces enjeux. D’une manière ludique, quoique rigoureuse, j’essaie de devenir la photographie ». D’où le titre de l’exposition : Devenir la photographie.

 

À noter que le Centre d’exposition Expression, encore situé à l’étage du marché public, est fermé du lundi au mercredi. Il est ouvert le jeudi (10 h à 17 h), le vendredi (10 h à 19 h) et les samedis et dimanches (13 h à 17 h). La visite est gratuite.

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire