• Politique
BILAN ÉCONOMIQUE DU CLD DES MASKOUTAINS

2011 : L’année de la CITÉ

Paul-Henri Frenière

La vitalité de la Cité de la biotechnologie et l’investissement de sociétés étrangères ont été les faits saillants du bilan économique de 2011 livré le 3 avril dernier par le CLD des Maskoutains.

Le directeur de l’organisme, Mario De Tilly, n’était pas peu fier de présenter ces résultats à la centaine de personnes présentes dans l’auditorium du Centre de recherche sur les aliments (CRDA) de Saint-Hyacinthe.

JPEG - 276.4 ko
 
Le directeur du CLD, Mario De Tilly, n’était pas peu fier de présenter ces résultats
Photo : PHF.

« Pourquoi à cet endroit ? » s’est demandé avec à propos l’un des participants. Le choix de ce lieu était symbolique puisque l’instauration du CRDA, à la fin des années 80, a été en quelque sorte la « bougie d’allumage » qui a mené à la création de la Cité de la biotechnologie.

La « star » de la présentation

Après le prix prestigieux qu’on lui a décerné récemment (voir l’article de Mobiles), il va sans dire que la Cité de la biotechnologie a été la « star » de la présentation. « C’est comme si Saint-Hyacinthe avait reçu un Oscar. » a déclaré le maire Claude Bernier en début de séance.

JPEG - 82.3 ko
 
Dans la brochure produite par le CLD.
Photo : PHF.

Et si elle a reçu le titre de « meilleur parc technologique en émergence au monde », ce n’est pas pour rien. Ce sont 25 projets qui se sont concrétisés en 2011. Ceux-ci ont représenté des investissements globaux - publics et privés - de l’ordre de 49 millions de dollars.

« La Cité de la biotechnologie a contribué à la réalisation de la plus forte période de croissance économique qu’ait connue la région maskoutaine, a précisé Mario De Tilly. Elle est désormais classée au même niveau de développement que certains des plus grands pôles technologiques au monde. La Cité a tout ce qu’il faut pour devenir un grand pôle international de développement et d’innovation de l’industrie bioalimentaire ».

Ces fonds venus d’ailleurs

Autre objet de fierté pour l’équipe du CLD : les investissements étrangers.

Pour la seule année 2011, on compte pas moins de 13 projets d’investissements industriels en provenance de l’étranger qui ont été réalisés pour des montants totaux de près de 52 millions de dollars, soit plus du tiers de l’ensemble des investissements pour l’année.

JPEG - 45.9 ko
 
Photo : PHF.

De grandes multinationales comme la française Veolia, l’allemande Karlsberg, la suisse Barry Callebaut et l’américaine Hershey’s ont ainsi choisi Saint-Hyacinthe comme terre d’accueil pour leurs activités au Canada ou en Amérique du Nord.

« Ces résultats démontrent la forte capacité de la région maskoutaine à attirer les investissements en provenance de l’étranger. Le nombre et la valeur de ces projets ont augmenté substantiellement au cours des dernières années. » peut-on lire dans le communiqué émis par le CLD. Dans les faits, jamais « ces fonds venus d’ailleurs » n’auront été aussi importants pour l’économie locale. Et l’on espère que la tendance se maintiendra.

La barre était haute

L’an dernier, Mario De Tilly avait de grands espoirs pour le développement économique de la grande région de Saint-Hyacinthe en 2011 (lire l’article de Mobiles).

 

Mais la barre était haute : 2010 était une année exceptionnelle avec des investissements de 209 millions de dollars générant 185 projets industriels et créant 490 nouveaux emplois.

L’année 2011 s’est avérée moins faste, mais pas au point de se faire hara-kiri ou de se jeter en bas du pont Barsalou. Non, le ton était plutôt à l’optimisme sans tomber dans le jovialisme.

Un total de 146,5 millions de dollars d’investissements industriels a été comptabilisé dans la grande région de Saint-Hyacinthe. Il s’agit d’une baisse par rapport à l’année presque record de 2010, mais tout de même un excellent résultat qui se maintient dans la moyenne observée au cours des 15 derniers bilans, soit 152 M$.

Création de 354 nouveaux emplois

Ces investissements ont été répartis dans 167 projets industriels. Si la plupart constituait des expansions visant l’amélioration de la capacité de production ou l’innovation des entreprises, il faut noter que 13 projets d’implantation de nouvelles entreprises ont eu lieu sur le territoire.

De même, près d’une quarantaine de projets ont représenté des investissements dépassant le million de dollars, dont une dizaine de projets majeurs, à plus de 5 millions de dollars. Les municipalités rurales de la MRC des Maskoutains ont bénéficié d’investissements avoisinant 25 millions de dollars .

Enfin, un total de 354 nouveaux emplois ont été créés dans les industries de la région, de sorte que le total des emplois manufacturiers a fait un bond de 1,3 %.

Bref, la tendance se poursuit et le retour à la croissance positive nette du taux d’emploi manufacturier se consolide.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire