• Société

24 condos au centre-ville

Paul-Henri Frenière

La nouvelle était attendue. À preuve, le nombre de personnes qui assistaient au dévoilement vendredi dernier à EXPRESSION, le centre d’exposition de Saint-Hyacinthe. La nouvelle ? La construction d’un édifice abritant 24 condos résidentiels en plein cœur du centre-ville, juste en face du marché public.

JPEG - 200.6 ko
 
Il y avait foule au dévoilement du projet dans la salle d’exposition du centre EXPRESSION.
Photo : PHF.

C’est la Corporation de développement commercial qui a organisé l’événement (Sylvain Gervais), appuyée par la Société de développement du centre-ville (Simon Cusson). Les deux députés y étaient (Marie-Claude Morin et Émilien Pelletier), de même que la représentante du maire (Brigitte Sansoucy).

Plusieurs voix, un seul message : « Ce projet va revitaliser le centre-ville, c’est un vent de renouveau ! ». Et le vent provient de l’ouest, plus précisément de Montréal, d’une entreprise de St-Léonard : ARONA Construction inc.

Une longue démarche

JPEG - 34.7 ko
 
Mauro Barone.
Photo : PHF.

« J’étais venu pour acheter des effets scolaires pour mon fils qui étudiait au Collège Antoine-Girouard, explique Mauro Barone. J’étais assis sur la terrasse du restaurant Piazzetta et je voyais ce beau terrain laissé à l’abandon ». L’homme d’affaires, propriétaire du complexe Le Baron à Montréal, voit tout de suite le potentiel que représente cet espace vacant.

Après une longue démarche auprès du propriétaire du terrain, Jacques Cusson, M. Barone en fait l’acquisition en 2008. Plus tard, des problèmes de santé obligent ce dernier à se départir de son terrain. C’est alors que Joe et Marco Lanni, amis de la famille Barone et propriétaires de ARONA Construction inc, en font l’acquisition en automne 2011.

Les Lanni se joignent à des partenaires locaux, dont la firme d’architectes Justin Viens et l’agence immobilière Via Capitale pour réaliser leur projet. Via Capitale s’occupera de la vente des 24 condos et Pascal Milotte dirigera le dossier.

Un investissement de sept millions $

JPEG - 37 ko
 
Marcel Mc Dermott.
Photo : PHF.

Mais auparavant, le maskoutain bien connu et initiateur de plusieurs projets au centre-ville, Marcel Mc Dermott, s’était activé auprès de la municipalité pour faire avancer le dossier. On lui doit, entre autres, la conception graphique de l’édifice de quatre étages qui logera à l’intersection de la rue des Cascades et de l’avenue Saint-Denis.

L’édifice représente un investissement d’environ sept millions de dollars. Il offre, entre autres, deux condos commerciaux de près de 2 000 pieds carrés chacun et, derrière ces condos, un stationnement couvert de quatorze cases. L’édifice offre également une terrasse extérieure au 3e étage pour les occupants. Petits jardins, BBQ et place de repos pourront y être aménagés.

JPEG - 36.1 ko
 
Un aperçu de l’intérieur d’un condo sur deux paliers.

Différents types de condos sont offerts : du loft urbain au « penthouse » à deux niveaux. Le nouveau propriétaire aura le choix et ce, à partir d’un investissement d’environ 160 000 $.

Suivant la réponse des acheteurs, le bâtiment pourrait être érigé vers la fin de l’été ou l’automne 2012.

JPEG - 63.2 ko
 
Un édifice de quatre étage abritant 24 condos résidentiels et deux commerces..

Des voix discordantes

Le terrain était vacant depuis l’incendie qui avait détruit l’édifice commercial en janvier 2002. Il y a dix ans ! Depuis, quelques hypothèses ont été avancées pour donner une nouvelle vocation à cet espace ouvert en plein cœur du centre-ville, un lieu historique.

JPEG - 17.7 ko
 
Le projet de parc municipal.
Sébastien Maltais.

Face au plus ancien marché public encore en opération, ce terrain aurait pu servir à l’aménagement d’un parc municipal, selon certains. Avec l’avènement et l’éventuelle progression du Rendez-vous des papilles, ce parc aurait pu offrir un espace d’exposition inespéré pour cet événement : une sorte de transition entre le marché public et le parc Casimir-Dessaulles.

En 2008, des discussions ont cours sur le sujet via les médias sociaux. Le blogueur Sébastien Maltais propose même une illustration de ce que pourrait être le nouveau parc municipal. J’ai moi-même écrit quatre blogues sur le sujet sur le site internet de DBC Communications. Or, les autorités municipales n’ont démontré aucun intérêt pour le projet.

Dès l’annonce de cette nouvelle construction au centre-ville, les commentaires ont repris de plus belle, notamment sur Facebook à la suite de la parution de la nouvelle, vendredi dernier, sur la page de Journal Mobiles.

 

Écrire un commentaire >

  • Re: 24 condos au centre-ville

    <p>Mon opinion est que c&rsquo;est 10 ann&eacute;es de perdues parce que la Ville semble n&rsquo;avoir aucune v&eacute;ritable initiative. Elle pr&eacute;f&egrave;re attendre que les autres agissent ou encore faire des &eacute;tudes qui n&rsquo;en finisse pas, et attendre des ann&eacute;es avant de penser &agrave; juste se pencher sur un sujet... C&rsquo;est lent, et &ccedil;a restera lent tant que le maire ne c&egrave;dera pas sa place &agrave; quelqu&rsquo;un de plus vif, plus dynamique, plus ambitieux, plus &laquo;&nbsp;Labaume&nbsp;&raquo; haha&nbsp;!</p> <p>Imaginez si quelqu&rsquo;un &eacute;tait arriv&eacute; avec l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;un parc, m&ecirc;me temporaire, en attendant qu&rsquo;un projet prenne v&eacute;ritablement forme. Nous aurions eu 10 ann&eacute;es &agrave; profiter de cet espace, et peut-&ecirc;tre m&ecirc;me que le retirer aurait fait r&eacute;agir les gens compl&egrave;tement &agrave; l&rsquo;inverse sur l&rsquo;annonce faite cette semaine. J&rsquo;imagine tellement les affiches &laquo;&nbsp;Non au b&eacute;ton&nbsp;&raquo; ou &laquo;&nbsp;Ne tuez pas mon parc&nbsp;&raquo; ou &laquo;&nbsp;J&rsquo;aime mon centre-ville vert&nbsp;&raquo;...</p> <p>De belles opportunit&eacute;s qui n&rsquo;ont jamais pris forme parce que la culture, le beau, l&rsquo;esth&eacute;tisme, le zen, le cool... &ccedil;a n&rsquo;a pas sa place dans une ville comme St-Hyacinthe.</p> <p>&nbsp;</p>

  • Ajouter un commentaire